Archives annuelles : 2015

A deux, c’est mieux !
29 Déc
2015

Vous vous souvenez du slogan publicitaire de Caprice des Dieux, « A deux, c’est mieux ». La marque de fromage lancée en 1956 par Jean-Noël Bongrain fête ses 60 ans et nous instruit d’un sondage interessant…

De ce sondage Ipsos, il ressort, pour finir, assez peu d’originalité ni dans les techniques d’approche, ni dans les premiers pas, ni dans les qualités souhaitées chez l’autre.

Seul compte un désir de durabilité du couple, un besoin de réélle qualité des histoires d’amour plutôt qu’un enchainement de rencontres fugitives. Ils aiment mieux être seuls que mal accompagné et regardent avec envie des couples mythiques comme les Obama, Alain Delon et Romy Schneider, le prince William et Kate Middelton…

Qu’est ce que cette marque aujourd’hui ?

3 milliards de fromages vendus à ce jour, le numéro 1 des fromages crémeux, Caprice des Dieux reste une marque connue par 9 Français sur 10. Et, oui, un fromage oblong, blanc, à la pâte onctueuse et crémeuse composée exclusivement de lait, crème fraiche avec une pincée de sel.

Caprice_des_Dieux_200g

En 60 ans, Caprice des Dieux s’est multiplié ! Est né « En cas de Caprice » dans un emballage protecteur qui s’effeuille au fur et à mesure de ses envies. Une version petit plaisir, pour répondre à un désir d’apéritif ou une petite faim.

Puis, le Mini Caprice, de même forme que son grand frère, il se présente comme une portion individuelle de 50 g, idéal pour une ballade ou un en-cas.

Caprice_des_Anges

Enfin, le Caprice des Anges, présenté sous cloche et sur socle pour faciliter son égouttage, c’est un fromage très frais au goût de crème fraiche, particulièrement onctueux.

Donc, Caprice des Dieux prépare son anniversaire. Lancement des festivités, le 23 janvier 2016 avec ce jour-la sur TF1, la rediffusion de 2 films cultes de la saga publicitaire.
Pour tout savoir, allez voir le lien : www.capricedesdieux.com

Pour tout comprendre de la situation en Orient
26 Déc
2015

Voici une remarquable livre qui répond à trois questions imbriquées : la situation réelle des Chrétiens en Orient, pourquoi la guerre y fait-elle rage et pourquoi l’Islam se radicalise t-il ?


Pour tout comprendre de la situation en Orient

Pour poser l’esprit qui anime l’ouvrage, le livre commence par une citation du pape François « Au cours de ces mois dramatiques, on dirait que le monde a eu un sursaut de conscience et qu’il a ouvert les yeux, se rendant compte de la présence millénaire des chrétiens du Moyen-Orient. »

Marc Fromager directeur de l’Aide à l’Eglise en Détresse, observe ces pays arabes depuis longtemps, il a donc toute légitimité à poser, avec recul, les problèmes qui accablent cette région du globe. Chaque partie pose donc la situation : situer le Moyen-Orient, identifier les chrétiens en place depuis si longtemps, analyser les suites des printemps arabes.

Que se passe t’il vraiment là-bas ? Depuis la bataille de Mossoul à l’été 2014, les Chrétiens sont forcés de renier leur foi ou de partir, ces véritables martyrs nous alertent sur ce qui se passe et nous préviennent aussi, « l’Occident sera bientôt fortement attaqué… »

 

Pourquoi la radicalisation de l’islam ? L’auteur en attribue trois causes : crise face à la modernité dont la créativité échappe au monde musulman ; crise face à la mondialisation qui s’apparente davantage à une occidentalisation, culture au sens large propagée par Internet, les média, Hollywood qui nivelle petit à petit et parasite les autres cultures ; enfin crise face à l’attraction du christianisme qui fait se convertir, et c’est le paradoxe, en Afrique, Asie au Moyen-Orient même des musulmans. Ainsi, peu à peu l’islam radical « prend le dessus partout et surtout au Moyen-Orient ce qui explique la fin des chrétiens là-bas, leur exode et pas seulement l’exode des chrétiens mais de tous ceux qui ne suivent pas l’islam rigoriste tel qu’il est pratiqué dans la péninsule Arabique ».

Marc Fromager explique aussi la guerre entre sunnites et chiites qui serait une lutte globale entre l’Arabie Saoudite et l’Iran pour la suprématie régionale.

Il situe aussi la responsabilité occidentale : les Américains, l’Europe.. face à une Russie diamétralement opposée dans sa ligne de conduite, qui protège les chrétiens et soutien le président syrien.

Malgré ce constat terrible, l’auteur présente des raisons d’espérer malgré tout, basant son postulat sur un réseau de faits : la vertu théologale de l’Espérance, la fin de la guerre un jour, le nombre de conversion au christianisme grâce au média et plus curieusement, aux songes, fréquents dans le monde oriental, la présence importante de chrétiens étrangers (Philippins, Indiens, Sri-Lankais…)   qui sans remplacer les chrétiens d’Orient, sont bien la et vivent leur Foi. Et la construction d’une cathédrale au Bahrein sur un terrain donné par le roi.

Bref, ce livre est absolument à lire pour comprendre, d’autant qu’il est parfaitement « lisible » et accessible et qu’on y devine l’esprit catholique de son auteur.

Guerres, pétrole et radicalisme, les chrétiens d’Orient pris en étau, par Marc Fromager directeur de l’Aide à l’Eglise en Détresse, Salvator, 20 euros.

Il était une fois un des plus grands rois de France…
23 Déc
2015

Pour fêter le trois centième anniversaire de la mort du roi de France Louis XIV, les livres ont fait florés sur le sujet. En voici un particulièrement original qui allie le fond et la forme : une histoire riche et fournie renforcée par des fac similés tout à fait originaux !

 

Il était une fois un des plus grands rois de France…

Cet ouvrage brille par sa singularité au moins dans la forme. Chaque chapitre, environ 40, est composé « d’aplats » qui facilitent la lecture et mettent en valeur l’information. Ainsi, au chapitre consacré à Marie Mancini, le premier amour, la double page est-elle illustrée largement de portraits et d’encadré de couleur, avec grande nouveauté, une lettre du cardinal Mazarin que l’on peut parfaitement déchiffrée.   Ce procédé qui revient au long des chapitres, nous fait devenir vrai historien en nous livrant l’information directe. C‘est passionnant et innovant. Evidemment, la sélection a été faite et les fac-similés sont choisis avec soin.
Bref, ce livre, facile à lire, distrayant dans sa forme, raconte l’histoire du grand roi, de sa jeunesse, jusqu’à se mort le plus long règne des rois de France, avec sa grandeur  et ses zones d’ombre. Pus de 300 illustrations parsèment ce livre avec des facs-similés exceptionnels comme les plans du château de Versailles au moment de sa construction, un ordre signé de Louis XIV pour payer Racine et Boileau, une lettre de d’Artagnan à Colbert sur l’arrestation de Nicolas Fouquet…

Le règne du plus grand roi de France est semé d’événements politiques, économiques et culturels qui sont relatés ici avec passion par l’auteur écrivain.

Il faut lire ce livre et le garder précieusement pour les générations à venir, pour faire mémoire de Louis le Quatorzième.

Louis XIV, roi de la démesure, par Henry-Jean Servat et Mathieu Banq , chez Larousse, 29,95 euros.