Feydeau en trois pièces
7 Déc
2017

Trois courtes pièces signées Feydeau, enlevées et joyeuses, pour réfléchir et se divertir !

« Feydeau(x) » photo Mirco Maglioca

Le théâtre du Lucernaire ouvre ses portes sur trois pièces écrites comme des partitions musicales, relatant les différentes étapes de la vie du couple.

La première, « Amour et Piano », interprétée par des comédiens jeunes, alertes et déliés, est basée sur le quiproquo d’une jeune-fille avec son professeur de piano qui s’est trompé d’étage.

Feydeau(x) » photo Mirco Maglioca

Comme dit Georges Feydeau, « l’amour, ça demande le plein feu. Ce n’est pas une chose qu’on entretient au bain-marie ! ». On rit de bon coeur, on apprécie le brio et la rapidité.

Feydeau(x) » photo Mirco Maglioca

La seconde,  « Par la Fenêtre » présente une brésilienne sans complexe qui dérange un pauvre avocat qui souhaiterai tellement manger son plat chaud ! Humour et rythme la caractérisent.

Enfin, la dernière « Fiancés en Herbe » offre le tableau de deux jeunes enfants qui parlent mariage, avec innocence mais pas que !

Bref, Thierry Harcourt, le metteur en scène, s’est régalé à mettre en perspective un texte peu connu du grand maitre de la comédie. Nina Poulsen en Henriette, Sébastien Baulain en Baptiste, Laurence Facelina en Lucile, Louis Victor Turpin en  Edouard,
 Feydeau(x) » photo Mirco Maglioca


Mathilde Hancisse en Emma et Basile Alaïmalaïs en René sont les interprètes facétieux de cette bouffade en trois pièces.

Lucernaire, Feydeau produit par Nouvelle Scène, 53 rue Notre Dame des Champs, Paris 6e, tel : 01 40 81 35 23. www.nouvelle-scene.com