Archives du mot-clé Livre

Et oui, prenez soin de votre âme, elle vous sauvera !
15 Jan
2019

 

Un ouvrage unique, dense, exigeant, précieux qu’il s’agit de lire fissa pour remettre dans l’axe corps, esprit et âme. Et ainsi, repousser ces maladies psychiques et spirituelles qui nous coupent de l’essence même de notre être : la vie en Dieu.

Médecin, biologiste, psychanalyste, Jean-Ghilhem Xerri a commis cet ouvrage fondamental, d’après son expérience de thérapeute au prés de patients atteints de divers maux : dépression, addictions, obésité, mal être généralisé…

Le Dr Xerri commence son ouvrage par nous poser cette question si simple et si compliquée « qu’est ce que l’homme ? » Et de remonter le temps, la première figure : l’homme antique définit par le grec Aristote qui le premier pensa «  l’homme, un animal rationnel  ». Puis vint « l’homme classique » au XVIIe siècle, celui-ci, selon Galilée, Descartes puis Newton, fait la distinction réelle de nature entre l’âme et le corps. « L’homme moderne » au XIX et XX e siècle, issu du structuralisme se définit par ses déterminismes internes ou externes. la psychanalyse inventée par Freud et l’approche systémique modèlent un homme de moindre densité qui va laisser la place à l’homme neuronal. Ce dernier, à partir de la fin du XXe siècle, est un simple vivant, un animal comme les autres ! Il semble vouloir s’épanouir vers des programmes de robotisation et de transhumanisme, immergé dans le numérique, se dirigeant vers les thérapies cognitives et comportementales.

Un homme coupé de son intériorité

Ce postulat posé, Jean-Ghilhem Xerri prend de la hauteur pour constater la souffrance actuelle de ses congénères : l’homme réduit, par sa propre responsabilité, à deux composantes le corps et l’âme, se coupe donc de son intériorité. De par sa vision partielle de lui-même, il développe toute sorte de troubles, conséquence d’une société basée sur l’hyper-consommation, une société dépressive, une société qui prône voyages incessants, superficialité, culte vain de son corps…

Narcissisme, perte du sens de la vie, manque d’exigence conduisent tout naturellement l’homme vers la vanité, l’acédie ou paresse spirituelle, vers l’avidité alimentaire, sexuelle, matérielle…

La solution et même la guérison : décider de vivre en trois dimensions avec son corps, son âme et son esprit.

« La vraie révolution, précise l’auteur de l’ouvrage, serai de décider de ne rien acheter ou consommer pendant quelques temps. De vivre dans la sobriété, se contenter de ce dont on a besoin pour se nourrir, se vêtir. D’apprendre à dire non aux sollicitations incessantes. » Sagesse et bon sens.

Grâce à ce livre, vrai mode d’emploi pour aller mieux et même bien, il suffit, selon nos maitres, les Père de l’Eglise au IV e siècle, de changer modestement de vie, à notre mesure. Etre vigilant, être attentif à soi-même pour contrôler ses pensées, ne garder que les bonnes ! Être sobre dans sa vêture comme dans sa nourriture. Dans cette recherche d’aligner corps-âme-esprit, Jean-Ghilhem Xerri préconise, à l’instar des Père de l’Eglise, l’hospitalité. Vivre la charité, le sens de l’autre, l’ouverture. Tout ceci n’est possible que dans la prière, descendre dans son « moi profond » car « la prière est le médicament du salut ». « La guérison est d’ordre spirituel et non pas mental » précise t’on..

Pour nous aider dans cette recherche d’alignement, l’auteur nous propose des petits intermèdes très concrets pour réfléchir, assimiler, intérioriser les chapitres lus et les mettre en pratique dans le calme de sa maison…

Bref, ce livre bien compris peut sauver les hommes en souffrance. Fruit d’un gros travail de recherche et de consultations, il est une vraie planche de salut pour tous, croyants comme athées. Car tout le monde a une âme !

« Prenez soin de votre âme, petit traité d’écologie intérieure,  » Jean-Ghilhem Xerri, 20 € Cerf

Beurk mais délicieux, courons-y ?!
13 Déc
2018

Le titre est déjà une promesse de bonheur gastronomique ! Des produits moches, laids, puants et repoussants mais, une fois apprêtés, qui livrent des délices culinaires. Essayez-vite.

Des couilles d’agneau grillées, de la cervelle de veau en beignets, des hampes et oreilles de cochon, des tripes en friture, des grenouilles en risotto… ces noms sont évocateurs et ne riment pas forcément avec gourmandise de prime abord ! Et pourtant ? Les auteurs font œuvre utile en décomplexant le péquin gourmand et en le prenant par la main pour lui apprendre le bon.

Ne pas se fier à l’apparence et comme disent-ils « ..Ce n’est pas parce que le poulpe fait peur avec ses longues tentacules pleins de pustules, qu’il n’est pas succulent en salade ou en ragoût…La nature regorge de produits bizarres, laids, biscornus, rabougris, puants, bref dégoutants et malgré tout savoureux. »

Bien sûr, encore faut-il savoir les cuisiner !

L’enjeu de ce livre, apprendre à cuisiner et à se délecter de produits beurk.
Pour se faire, 46 recettes vous attendent qui vous feront devenir un vrai aficionado du produit beurk !

Sélection de ces recettes mirifiques : daube de joues de bœuf à l’orange et aux gnocchis, gâteau de foie de lapin, tartine de lard tiède au pesto, os à moelle gratinés salade de poire et fenouil, friture de tripes au ketchup maison, langue d’agneau tiède, sauce ravigote, ragoût de poulpe au vin, queues de boeuf aux anchois et salsifis, cassolette d’escargots en croûte… et tant d’autres !

Un liver a se procurer sans tarder.

Beurk ! C’est bon, Cuisine délicieuse de produits repoussants , par Julien Fouin et Blandine Boyer Rouergue, 16 €

Un coffret très gourmand !
20 Nov
2018

Les recettes sont ultra faciles et les mugs rigolos qui recevront cupcake, panna cotta, cake banane et noix…Bref, que de bonnes choses à partager au coin du feu !

Au total quarante deux recettes à faire fondre les becs sucrés, très afriolantes, chacune illustrée permette de se faire une juste idée du résultat !

 

 

Les tasses ou mug en anglais se remplissent du divin mélange, à base de farine, sucre, œufs, chocolat…et se glissent quelque secondes au micro-ondes. Et l’affaire est faite, il suffit juste de mettre la dernière touche, à savoir un nuage de chantilly agrémenté de Nutella, guimauve ou chocolat fondu !

Il n’y a plus qu’à déguster, c’est fameux !

A offrir pour Noël ou pour le plaisir sans raison, à ceux qui aiment les petits plaisirs sucrés.

Chantilly, Guimauve et Chocolat, 20 mug cakes à savourer devant la cheminée par Noémie Strouk, photo Amandine Honegger, Larousse, 15,95 €.