Archives du mot-clé théâtre

Signé Dumas ou l’intérêt bien compris de chacun !
8 Oct
2018

Que voila une pièce dense et presque existentielle dans SA question !

Qui est l’écrivain : celui qui apporte les idées

ou celui qui donne le style ?

Quand on le voit sur scène, imposant, important, insolent de santé avec son ventre saillant, ses cheveux en désordre et son sourire gourmand, on s’imagine sans peine Alexandre Dumas au pinacle du succès, connu, aimé, troussant dans la paille quelque créature peu farouche, toujours sans le sou, mais inventif dans sa résolution !

 

L’oeil se porte ensuite sur le deuxième personnage, assis devant son bureau, à la tâche, trempant sa plume dans l’encrier. Son exact contraire : tout de sombre habillé, mince tâcheron, méticuleux, tendu vers le travail, affligé d’une femme souffreteuse, précautionneux dans sa gestion financière… Il est Auguste Maquet le collaborateur de Dumas, sur la scène comme dans la vraie vie.
Bref, les deux se complètent, l’un voyant large, l’autre attaché au détail, l’un visionnaire, l’autre appliqué à l’écriture et ses limites. Le public assiste à l’avancée littéraire du « Vicomte de Bragelonne ».
Coup de théâtre en la personne d’un maréchal des Logis qui annonce le coup d’Etat de 1848. Aussitôt, Dumas veut écrire une missive, prenant le pari de la régence plutôt que la république, se voyant déjà ministre ! Et la Maquet marque le pas, refuse de rentrer dans ce jeu qui risque, dit-il « de mettre en danger NOS intérêts » C’est l’étincelle qui enflamme Dumas et révèle le nœud de l’histoire.

Et c’est le génie de l’écriture et du jeux des acteurs, un balancier qui fait éructer l’extravagant et colérique Dumas, lui l’auteur de tous ses romans, réclamé du public, face à un Maquet rétréci sous l’humiliation infligée, qui subit la salve des attaques furibardes du grand romancier. Balancier, quand Maquet, dans un jeu d’aller et retour, retrouve la verve pour prouver à l’autre qu’il n’est rien sans lui, pas capable d’écrire, de composer, d’organiser les chapitres…

Formidablement interprété par Xavier Lemaire en truculent Dumas et Davy Sardou, en Maquet besogneux bien utile, chacun joue son rôle. Qui domine l’autre ? Pas forcément celui qu’on croit !

Gardons le suspense, courrez au théâtre La Bruyère, vous ne serez pas déçus.

Signé Dumas, théâtre La Bruyère, 5 rue la Bruyère 75009 Paris, tel : 01 42 81 35 23. Mise en scène Tristan Petitgirard, texte Cyril Gély et Eric Rouquette.

Un one man show habité !
6 Oct
2018


Le spectacle s’appelle « les Bijoux de Famille » et nous emmène de l’enfance de l’auteur-interprète à sa vie d’acteur, avec des tableaux variés, comique ou émouvant !

Signé Laurent Spielvogel, courrez-y !

Il est en scène, majestueux, drapé d’un « drap » blanc en guise de châle et, par sa bouche, on entend Marlène Dietrich…Et sa mère est la, présente par sa voix, la voix de Laurent Spielvogel. Il joue sa mère qui l’interpelle, le rabroue, le câline, puis lui-même, petit garçon qui enfile avec plaisir les chaussures maternelles. Aimant déjà se déguiser en fille.

On se laisse prendre par le verbe changeant selon les personnages, la concierge toujours curieuse, insinuante et distillant les prémices d’histoire.., une grand-mère à l’accent juif si justement interprété, un ami homosexuel faussement bienveillant, une attachée de presse au tics de langage et aux méchancetés proverbiales et convenues…
Au total 21 tableaux qui constitue sa vie, son œuvre !

Bref, on rit, on sourit, on s’amuse de ces variations de ton et de scènes, reflet d’une époque qui défile devant nous, intimement liée à la vie de Laurent.

Un spectacle ponctué de musique et de chansons de Barbara à Sylvie Vartan, un spectacle sans relâche de la part du comédien qui prend plaisir à servir son art, comme nous à l’écouter, sans en perdre une miette !

Laurent Spielvogel, Les Bijoux de Famille, mise en scène par Jérôme Sanchez,Théâtre de l’Archipel, 17 bd de Strasbourg 75010, du 7 au 10 novembre et du 5 au 8 décembre à 20h30.

70 ans d’existence au théâtre de la Huchette, mazette !
15 Avr
2018


Et pour la fêter, le théâtre propose une comédie musicale enlevée, joyeuse et endiablée, Comédiens !, à voir avec bonheur !

L’histoire : fin des années quarante, trois comédiens, Pierre, Coco et Guy, répètent une comédie musicale, «  Au diable vauvert ». Ils viennent de province et se réjouissent de cette chance, jouer en plein Paris leur spectacle. L’ultime répétition se déroule devant nous, mais peu à peu la tension monte, devient palpable…Et quand le rideau monte, un acteur manque, Pierre. Les deux comédiens, Coco et Guy doivent improviser.

Cette pièce s’inspire d’une histoire vraie et d’un opéra lui-même inspiré d’une histoire vraie : en 1892, une troupe itinérante de comédiens dont le directeur, fou de jalousie confond son rôle de mari battu avec la vraie vie, allant jusqu’à tuer sa femme infidèle en peine représentation.

Samuel Sené qui met en scène et dirige magnifiquement les trois acteurs, explique 

– « Nous allons jongler avec les codes du théâtre musical alternant les numéros chantés et dansés du vaudeville avec des numéros musicaux supposés improvisés des comédiens…Ces allers-retours seront limpides par la scénographie et le jeu des acteurs et entraineront le spectateur dans un ouvrage follement divertissant montrant les coulisses d’une comédie musicale mais glissant imperceptiblement de scène en scène vers un drame glaçant ».

Et c’est vrai que l’on est entrainé par le jeu des acteurs. Marion Preité dans Coco, ravissante, virevoltante, joyeuse et assez innocente dans son attachement sincère à Pierre. Ce dernier, Fabian Richard dans la vie, sûr de lui, dirigeant les deux, de plus en plus sombre, devient inquiétant progressivement. Guy ou cialis 20mg Cyril Romoli, nature et docile, écoute et obéit..

Le drame se noue peu à peu, sous les chansons et la danse. Un exploit vu la taille si ténu du plateau !`

Bref, cette pièce est magnifique, sensible et merveilleusement jouée.

Comédiens ! Théâtre de la Huchette, du mardi au vendredi à 21h, samedi 16h et 21h, réservation indispensable au 01 43 26 38 99 entre 16 et 22h.

La Huchette, 23 rue de la Huchette 75005 Paris.