Archives du mot-clé Vu dans les médias

Voyage au bout de la nuit : une quête d’absolu !
23 Jan
2019

Le Lucernaire donne en ce moment un spectacle fort, dense, étonnant, Voyage au bout de la nuit, porté par un seul homme, saisissant de vérité !

Bardamu, incarné par Franck Desmedt seul sur scène, raconte sa vie avec sur la figure, dans ses expressions et dans sa gestuelle ses expériences vécues. La guerre de 14, l’Afrique du Nord et le colonialisme, les Etats-Unis des années trente…Et nous sommes saisis.

Saisis par sa voix nette ou sourde, ses accents variés selon les moments de vie racontés, selon ses souffrances, ses joies, ses rencontres..

Saisis par ses mouvements, ses gestes, sa façon de se mouvoir sur la scène qu’il habite entièrement.

Saisi par ses yeux clairs et pénétrants, ses regards intenses, presque d’un illuminé, forme d’insistance accentuée encore par la chaleur qu’il dégage de sa vêture.

Bref, cette recherche d’absolue vécue en direct par les spectateurs, cette recherche de vérité à travers le Voyage nous entraine dans une descente en « eau profonde » dans l’intimité de Bardamu, dans son âme, en profondeur.

Jusqu’à ce que du noir d’encre se lève une lumière douce et inattendue. La mise en scène du même acteur est magnifique et sert à merveille le texte adapté de Louis-Ferdinand Céline.

Une pièce drue, exigeante qui peut mettre mal à l’aise par moment, la preuve qu’on est touché, pari donc gagné !

Photos LOT.

Le Lucernaire, 53 rue Notre-Dame des Champs, 75006 Paris

Réservation : internet : www.lucernaire.fr,

téléphone : 01 45 44 57 34 et sur place.

Signé Dumas ou l’intérêt bien compris de chacun !
8 Oct
2018

Que voila une pièce dense et presque existentielle dans SA question !

Qui est l’écrivain : celui qui apporte les idées

ou celui qui donne le style ?

Quand on le voit sur scène, imposant, important, insolent de santé avec son ventre saillant, ses cheveux en désordre et son sourire gourmand, on s’imagine sans peine Alexandre Dumas au pinacle du succès, connu, aimé, troussant dans la paille quelque créature peu farouche, toujours sans le sou, mais inventif dans sa résolution !

 

L’oeil se porte ensuite sur le deuxième personnage, assis devant son bureau, à la tâche, trempant sa plume dans l’encrier. Son exact contraire : tout de sombre habillé, mince tâcheron, méticuleux, tendu vers le travail, affligé d’une femme souffreteuse, précautionneux dans sa gestion financière… Il est Auguste Maquet le collaborateur de Dumas, sur la scène comme dans la vraie vie.
Bref, les deux se complètent, l’un voyant large, l’autre attaché au détail, l’un visionnaire, l’autre appliqué à l’écriture et ses limites. Le public assiste à l’avancée littéraire du « Vicomte de Bragelonne ».
Coup de théâtre en la personne d’un maréchal des Logis qui annonce le coup d’Etat de 1848. Aussitôt, Dumas veut écrire une missive, prenant le pari de la régence plutôt que la république, se voyant déjà ministre ! Et la Maquet marque le pas, refuse de rentrer dans ce jeu qui risque, dit-il « de mettre en danger NOS intérêts » C’est l’étincelle qui enflamme Dumas et révèle le nœud de l’histoire.

Et c’est le génie de l’écriture et du jeux des acteurs, un balancier qui fait éructer l’extravagant et colérique Dumas, lui l’auteur de tous ses romans, réclamé du public, face à un Maquet rétréci sous l’humiliation infligée, qui subit la salve des attaques furibardes du grand romancier. Balancier, quand Maquet, dans un jeu d’aller et retour, retrouve la verve pour prouver à l’autre qu’il n’est rien sans lui, pas capable d’écrire, de composer, d’organiser les chapitres…

Formidablement interprété par Xavier Lemaire en truculent Dumas et Davy Sardou, en Maquet besogneux bien utile, chacun joue son rôle. Qui domine l’autre ? Pas forcément celui qu’on croit !

Gardons le suspense, courrez au théâtre La Bruyère, vous ne serez pas déçus.

Signé Dumas, théâtre La Bruyère, 5 rue la Bruyère 75009 Paris, tel : 01 42 81 35 23. Mise en scène Tristan Petitgirard, texte Cyril Gély et Eric Rouquette.

Literie et acariens font bon ménages !
15 Avr
2016

Nous passons un tiers de notre vie dans un lit… le choix de votre literie est donc très important, mais il n’y a pas que ça !  Une fois acheté, le vendeur vous explique-t-il comment l’entretenir et surtout comment garder votre matelas propre ?

On a découvert une infographie qui ne peut pas nous laisser insensibles. Surtout pour les familles qui ont des soucis d’allergies.

Petit rappel de savoir vivre, du temps de nos grands-mères…  il existait des cardeurs qui assainissaient et nettoyaient efficacement l’intérieur de nos matelas. Ils y retiraient la laine, la lavaient et la laissaient sécher au soleil avant de la réinsérer dans notre lit.

Mais aujourd’hui, ce métier a presque disparu et lorsque nous achetons un lit, les marques se gardent bien de nous conseiller d’aspirer notre matelas au moins 3 fois par an. On nous ferait bien croire aussi que le lit est traité « anti-acarien » !

Alors une vraie question se pose : que peut bien cacher une literie mal entretenue ? Quid des acariens ? Quelles sont les astuces pour s’en débarrasser ? Découvrez l’infographie de Delphin qui nous a éclairée et qui répond à ces questions.

Delphin nettoyer sa literie 1literie acariensDifficile de ne pas imaginer le pire lorsque l’on va à l’hôtel ou bien lorsque l’on rentre chez soi … La première question que je me pose, mon lit à quel âge ? Et ensuite depuis quand je n’ai pas aspirer ma literie, mon matelas, mes oreillers, ma couette ????

Pour en savoir plus sur ce fameux Delphin, ou sur le nettoyage 3D, rendez-vous sur son site !

Pour retrouver cette infographie, rendez-vous ici.