Art de vivre (Maison, linge, déco, art de la table, cuisine, Spa…)

Beurk mais délicieux, courons-y ?!
13 Déc
2018

Le titre est déjà une promesse de bonheur gastronomique ! Des produits moches, laids, puants et repoussants mais, une fois apprêtés, qui livrent des délices culinaires. Essayez-vite.

Des couilles d’agneau grillées, de la cervelle de veau en beignets, des hampes et oreilles de cochon, des tripes en friture, des grenouilles en risotto… ces noms sont évocateurs et ne riment pas forcément avec gourmandise de prime abord ! Et pourtant ? Les auteurs font œuvre utile en décomplexant le péquin gourmand et en le prenant par la main pour lui apprendre le bon.

Ne pas se fier à l’apparence et comme disent-ils « ..Ce n’est pas parce que le poulpe fait peur avec ses longues tentacules pleins de pustules, qu’il n’est pas succulent en salade ou en ragoût…La nature regorge de produits bizarres, laids, biscornus, rabougris, puants, bref dégoutants et malgré tout savoureux. »

Bien sûr, encore faut-il savoir les cuisiner !

L’enjeu de ce livre, apprendre à cuisiner et à se délecter de produits beurk.
Pour se faire, 46 recettes vous attendent qui vous feront devenir un vrai aficionado du produit beurk !

Sélection de ces recettes mirifiques : daube de joues de bœuf à l’orange et aux gnocchis, gâteau de foie de lapin, tartine de lard tiède au pesto, os à moelle gratinés salade de poire et fenouil, friture de tripes au ketchup maison, langue d’agneau tiède, sauce ravigote, ragoût de poulpe au vin, queues de boeuf aux anchois et salsifis, cassolette d’escargots en croûte… et tant d’autres !

Un liver a se procurer sans tarder.

Beurk ! C’est bon, Cuisine délicieuse de produits repoussants , par Julien Fouin et Blandine Boyer Rouergue, 16 €

La Ficelle de Saint-Pourçain arrive à la Capitale !
3 Déc
2018

Et voici la 32 ème édition de la Ficelle de Saint-Pourçain ! Début décembre, les bonnes brasseries de la Capitale pourront proposer à leur clientèle distinguée, « La Ficelle » en blanc et rouge.

Des vins à boire in petto avec une compagnie rigolote et pas farouche qu’un verre de rouge à dominante gamay associé au pinot noir enchante ! Un rouge aux arômes fruités de framboise et myrtille, un rouge généreux à associer aux terrine, saucisson pistaché, rôtis et autres cochonnailles que l’on aime !

Quand au blanc arrivé en 1999, appelé Blanc Premier, à base de chardonnay et tressalier, il recèle des parfums d’ananas et de mangue. Une saveur d’agrume lui donne une fraicheur agréable et ses notes florales lui confèrent une jolie attaque et une belle tenue.
Buvez-le entre 8 et 10° avec une andouillette, des fruits de mer, une sole grillée ou un poisson crémée !

La légende !

Saviez-vous qu’une légende raconte une 1487 un tavernier à Saint-Pourçain prénommé Gaultier avait l’habitude de l’époque de servir le vin dans des pichets bien peu précis pour évaluer la consommation des clients. Il eut donc l’idée de plonger une ficelle dans le pichet en faisant un noeud correspondant aux mesures de l’époque, la demie et la pinte. Ainsi, était née la légende de la Ficelle, tradition réhabilitée en 1987 par l’Union des Vignerons de Saint-Pourçain. Et pour compléter l’histoire, on eut l’idée de demander une illustration amusante et inédite à un dessinateur pour habiller l’étiquette. Chaque millésime est ainsi dessiner différemment par un joyeux drille pour le bonheur de l’Union des Vignerons de Saint-Pourçain.

Cette année, c’est Deligne qui habille le millésime 2018, fin dessinateur de presse et écrivain de jolis ouvrages comme « Ma femme s’appelle Carla » , « Hep Taxi »…

Rappelons donc qu’à l’image de l’étiquette ou le contraire, la Ficelle est un vin convivial, frais et fruité qui s’invite avec bonheur dans les bistrots et brasseries qui savent se tenir.

Saint-Pourçain La Ficelle 2018 à servir à 14°C, 7,90 € la bouteille à la Cave ou sur le site Internet et chez les cavistes.

Blanc Premier Saint-Pourçain 2018, 8,00 € à la Cave, chez les cavistes et sur le site internet.
Info : www.vignerons-saintpourcain.com

Un coffret très gourmand !
20 Nov
2018

Les recettes sont ultra faciles et les mugs rigolos qui recevront cupcake, panna cotta, cake banane et noix…Bref, que de bonnes choses à partager au coin du feu !

Au total quarante deux recettes à faire fondre les becs sucrés, très afriolantes, chacune illustrée permette de se faire une juste idée du résultat !

 

 

Les tasses ou mug en anglais se remplissent du divin mélange, à base de farine, sucre, œufs, chocolat…et se glissent quelque secondes au micro-ondes. Et l’affaire est faite, il suffit juste de mettre la dernière touche, à savoir un nuage de chantilly agrémenté de Nutella, guimauve ou chocolat fondu !

Il n’y a plus qu’à déguster, c’est fameux !

A offrir pour Noël ou pour le plaisir sans raison, à ceux qui aiment les petits plaisirs sucrés.

Chantilly, Guimauve et Chocolat, 20 mug cakes à savourer devant la cheminée par Noémie Strouk, photo Amandine Honegger, Larousse, 15,95 €.