Archives du mot-clé Restaurant

1 Oct
2019
Domaine d’exception: la Maison Lorgeril en Languedoc

Depuis 1987, Nicolas et Miren de Lorgeril développent, agrandissent, valorisent le domaine de Pennautier à 5km de Carcassonne. Par ailleurs, ils ont acquis 6 domaines sur 9 AOC en Languedoc et Roussillon. Une légitimité reconnue par tous qui vaut à Miren d’avoir été élue présidente des Vins du Languedoc. Hommage mérité !


    Les noms sonnent comme de jolies pépites de terroirs réputés plantés sur l’arc de la mer Méditerranée : Cabardés, Languedoc, Minervois-la-Livinière, Saint-Chinian, Faugères, Picpoul de Pinet, Côtes du Roussillon, Maury…Des sols et des sous-sols d’une grande diversité, entre calcaire, schistes, galets roulés, argilo-calcaire.., pour que s’expriment toute la complexité des cépages, entre finesse et élégance.

Parce que ces vignobles sont largement baignés de soleil, les Lorgeril ont choisi des zones fraiches située en altitude. Les vins en sont donc affinés, équilibrés, portés sur la fraicheur des saveurs. Soucieux du respect de la nature, ils traitent l’ensemble des domaines selon le principe de l’agriculture raisonnée et d’ici 3 ans, les vignobles seront tous sous « pavillon » biologique.

Par ailleurs, Nicolas et Miren de Lorgeril proposent des activités d’oenotourisme avec visite du château, séjour dans l’une des 24 chambres doubles, restauration  à la Table-Cave ouvert toute l’année à la cuisine du terroir associée aux vins. De même, le domaine de Garille, métairie située dans le vignoble, offre 7 gites ouverts toute l’année

Des vins à déguster

Nous avons aimé, parmi la large dégustation des vins proposés en association de mets délicats du restaurant Nomicos :

  • Maset des Montagnes, Terroirs d’Altitude 2017 Côtes du Roussillon 10,90€, 50% macabeu, 50% grenache blanc. Une robe clair à reflet presque vert, des arômes d’iris et de fleurs blanches, une attaque vive, expressive sur le palais qui se prolonge et s’associe à merveille avec des bouchées marines, toast de rouget, poisson à chair blanche. Servez-le entre 10 et 12°C.

  • Château de Ciffre, Terroirs d’Altitude 2016 Faugères, 12,40 €, 60% syrah, 30% grenache, Vieilles Vignes, 10% mourvèdre. Issu d’un vignoble situé à 650 m, ce vin à la couleur sombre, au nez intense de pruneaux cuits, touche de café, à la bouche épanouie, aux tannins enveloppants, à la belle personnalité pourra se conserver 5 à 10 ans. Servez-le à température avec des nourritures relevées comme les macaroni aux truffes noires, foie gras de canard en gratin magnifique plat emblématique du Nomicos.

  • Château de Ciffre 2017, Saint Chinian, 23,90€. Issu d’un vignoble situé sur des terroirs de gneiss et calcaire d’altitude, ce vin à 80% syrah et 20% grenache, bénéficie de vendange et tri manuels. La robe rouge rubis, les arômes de fruits mûrs et d’olives noires signent un vin friand et souple aux tanins vanillés, marqués par une certaine finesse. Servez-le à 18°C avec un agneau de lait aux petits légumes, un plat en sauce.

  • Le Rêve de Pannautier, chardonnay Vendanges d’après 2015, 22,90€.
    A 100% chardonnay, ce vin à la robe dorée, au nez puissant de fruits confits, d’agrume et de miel d’acacias porte bien son nom ! Un vin délicatement sucré, à la fraicheur certaine, d’un bel équilibre qui sera magnifique en apéritif avec foie gras, éclats de parmesan ou en dessert avec un gâteau au chocolat. A servir à 12°C.

  • Miren de Lorgeril à la tête du CIVL

     Depuis un an déjà, Miren de Lorgeril, élue à la tête du Comité Interprofessionnel des Vins du Languedoc, préside avec fermeté et dynamisme cet organisme d’importance dans le monde du vin.

   Forte d’une nouvelle équipe, la présidente a organisé le développement autour de trois axes : le développement durable, les rosés et la segmentation de l’offre.

   Ainsi, la nouvelle équipe parie-t-elle sur le développement durable comme enjeu majeur, le Languedoc étant leader en ce domaine. L’Observatoire du Développement durable récemment lancé, met au point une carte régionale présentant les diverses démarches en ce sens dans le vignoble languedocien.

    Le marché en France des vins rosés continue sa progression, passant de 26 à 33%. Il représente 18% des ventes de vin du Languedoc, leader des vins rosés en France.

     Chaque appellation est valorisée par des opérations d’image véhiculant l’excellence des vins des AOC La Clape, les Terrasses du Larzac, Pic Saint-Loup, Corbières, Boutenac, Minervois La Livinière en Languedoc et Collioure et Maury pour le Roussillon.

   Enfin, à mettre également à l’action de la nouvelle présidence, le renforcement des liens avec les autres interprofessions dans le bassin Languedoc Roussillon : le CIVR et INTEROC afin de mettre en place une synergie d’actions communes au sein d’INTERSUD sous la bannière SUD DE FRANCE.

Plus d’infos sur les domaines Lorgeril : www.lorgeril.wine

15 Jan
2019
« Monsieur Madame », pour se sustenter, boire un verre, être bien !

A un jet de pierre de l’Etoile, vient d’ouvrir un nouveau restaurant qui allie restauration, boutique façon souk et salon Privilège. Il y fait bon vivre.
Didier et son épouse Bérangère Lacombe, après divers métiers, ont repris et transformé à leur goût cet établissement sis à l’angle de l’avenue des Ternes et de la rue des Acacias. Un bel emplacement au cœur du XVII e arrondissement agréable, très visible d’où se détache en lettres style année trente, Monsieur et Madame.

Ils ont chiné eux-même tables, chaises, lampes, accessoires…voulant développé un style très perso, surtout chaleureux où l’on puisse laisser s’écouler tranquillement le temps devant un cocktail, une tasse de chocolat, un petit noir serré ou un plat parfumé !

Une cuisine plaisante et parfumée


La cuisine justement, à la fois simple et abondante, concoctée avec amour par le chef Benjamin Boulot rappelle celle des bistrots : croustillant de chèvre, hareng concombre, soupe de saison, endives au roquefort, faisselle mâche…pour les entrées.
Les plats déclinent leur saveur gourmande : églefin aux fèves et petits pois tout frais et à cuisson parfaite du poisson ! Poulet vapeur, escalope de saumon sur lit de poireaux, brandade-mesclun, sole meunière, choucroute de poissons, tartare de bœuf..

Enfin, après une assiette de fromages, vous craquerez pour un mille feuille Monsieur Madame, un fondant au chocolat, un crumble fruits rouges…
Le service est rapide, souriant, agréable !

Une fois l’appétit assouvi, montez donc au premier vous distraire et faire quelques shopping : tasses amusante, lampes design, chandail en mohair, objets de décoration variés…facile pour prévoir un petit cadeau de week-end !

Mais ce restaurant a encore des surprises à dévoiler comme ce service ultra pratique de conciergerie à la disposition des clients : une tache sur sa cravate, un bouton à recoudre, une adresse dans Paris à trouver..

Compétence et diligence pour vous satisfaire !

Bref, outre que l’on peut privatiser une salle pour un anniversaire ou une fête, ce restaurant à la cuisine fraiche et ensoleillée saura vous régaler !

Monsieur Madame, 35 av des Ternes 75017 tel : 01 83 95 06 10, de 7h à 2h du matin.

3 Déc
2018
La Ficelle de Saint-Pourçain arrive à la Capitale !

Et voici la 32 ème édition de la Ficelle de Saint-Pourçain ! Début décembre, les bonnes brasseries de la Capitale pourront proposer à leur clientèle distinguée, « La Ficelle » en blanc et rouge.

Des vins à boire in petto avec une compagnie rigolote et pas farouche qu’un verre de rouge à dominante gamay associé au pinot noir enchante ! Un rouge aux arômes fruités de framboise et myrtille, un rouge généreux à associer aux terrine, saucisson pistaché, rôtis et autres cochonnailles que l’on aime !

Quand au blanc arrivé en 1999, appelé Blanc Premier, à base de chardonnay et tressalier, il recèle des parfums d’ananas et de mangue. Une saveur d’agrume lui donne une fraicheur agréable et ses notes florales lui confèrent une jolie attaque et une belle tenue.
Buvez-le entre 8 et 10° avec une andouillette, des fruits de mer, une sole grillée ou un poisson crémée !

La légende !

Saviez-vous qu’une légende raconte une 1487 un tavernier à Saint-Pourçain prénommé Gaultier avait l’habitude de l’époque de servir le vin dans des pichets bien peu précis pour évaluer la consommation des clients. Il eut donc l’idée de plonger une ficelle dans le pichet en faisant un noeud correspondant aux mesures de l’époque, la demie et la pinte. Ainsi, était née la légende de la Ficelle, tradition réhabilitée en 1987 par l’Union des Vignerons de Saint-Pourçain. Et pour compléter l’histoire, on eut l’idée de demander une illustration amusante et inédite à un dessinateur pour habiller l’étiquette. Chaque millésime est ainsi dessiner différemment par un joyeux drille pour le bonheur de l’Union des Vignerons de Saint-Pourçain.

Cette année, c’est Deligne qui habille le millésime 2018, fin dessinateur de presse et écrivain de jolis ouvrages comme « Ma femme s’appelle Carla » , « Hep Taxi »…

Rappelons donc qu’à l’image de l’étiquette ou le contraire, la Ficelle est un vin convivial, frais et fruité qui s’invite avec bonheur dans les bistrots et brasseries qui savent se tenir.

Saint-Pourçain La Ficelle 2018 à servir à 14°C, 7,90 € la bouteille à la Cave ou sur le site Internet et chez les cavistes.

Blanc Premier Saint-Pourçain 2018, 8,00 € à la Cave, chez les cavistes et sur le site internet.
Info : www.vignerons-saintpourcain.com