Tourisme & Gastronomie (voyage, Hotels, vins, restos…)

19 Déc
2022
Chassenay d’Arce : Une nouvelle gamme pour le bonheur des connaisseurs

« Nous sommes des passeurs » disent les vignerons du champagne Chassenay d’Arce, qui, avec audace, revisitent le contenu comme le contenant pour notre plus grand plaisir et celui de dame planète !

     



Ils sont bien nommés « Les Authentiques », des champagnes produits grâce à la collaboration ressérrée entre les vignerons et la Maison Chassenay d’Arce. Le jus mais aussi l’esthétisme de la bouteille ont été repensé. Désormais, la bouteille se dépouille, plus de collerette, une coiffe en matière brute, une seule étiquette issue de fibres naturelles, de même une toile d’emballage constituée uniquement de chanvre produit dans l’Aube.

Eco-responsable

         Ainsi, plus de dorure ni de vernis, des encres à base d’eau, une seule étiquette…tous ces efforts rendent l’emballage produit en chanvre, 100% biodégradable et compostable. Une belle avancée technologique !

La dégustation

Nous avons dégusté « Les Essentielles » à base majoritairement de pinot noir, comme la Cuvée Première (25, 30 €) une bulle fine, fraicheur et vivacité sur le palais, à associer à tout un repas avec plaisir.

La cuvée rosé (27,80 € ) Tout en élégance, bel équilibre, avec sa teinte délicatement rosée, sa saveur de fruits rouges s’appréciera à l’apéritif avec tarama, crevettes roses, œufs de saumon dans feuille d’endive… 

Les bien nommés « Caractères » , au cœur de la gamme, toute l’expressivité de ces champagnes reflets de leurs cépages. Le Blanc de Blancs 2012 (32,40 €), 100% chardonnay, l’excellence en bouche, finesse, franchise, longueur ! Avec un poisson noble.

       Le Pinot Blanc 2012, parfum d’amande, vivacité des agrumes, légère amertume en fin de bouche avec un rôti de veau fondant.

Enfin « Les Confidentielles », quintessences de la maison Chassenay d’Arce, des cuvées d’exception. Le Confidences brut 2009 (57,10 €), à 92% pinot noir, 5% pinot blanc et 3% chardonnay. Une tension sur le palais, un superbe équilibre en bouche et la saveur qui se poursuit, se poursuit..

A table au restaurant Anona

Avec la raviole vanille de chou-fleur, émulsion marinière, la cuvée Origine, 100% pinot noir (29,90 €) : finesse, envol en bouche, complément de goût entre plat et vin. Le bon accord !

Avec la Saint-Jacques snackée, panais, salsifi, crumble : la cuvée Audace 2014 (36,70 €) vif, peu dosé donc de belle tension, expressif avec la Saint-Jacques.

Avec le fromage Soumaintrain, râpé de chèvre, pruneau et citron confit : Confidences rosé 2012, contraste en bouche entre une certaine douceur du champagne et le goût du fromage. Fraicheur sur la finale.

Chassenay d’Arce, Maison des Vignerons 11 rue du Pressoir Ville sur Arce, www.chassenay.com

16 Nov
2022
Une collection de crémants signés Bestheim

C’est une des maisons leader en production de crémants en Alsace. Bestheim tient le haut du pavé par la qualité de ses vins mais aussi par sa croissance record à 32% cette année.

Son slogan est poétique, « Qui chasse la lune, récolte le soleil » et accompagne fort bien l’actuelle envolée et le dynamisme qui entoure le crémant d’Alsace. Bestheim, cette cave coopérative riche de 370 coopérateurs, apprend aussi à s’adapter à la demande et aux évolutions de consommation, la marque lance la gamme Ice by Bestheim à déguster dans de grands verres avec des glaçons façon cocktail. Et dernier né de la marque, un crémant « Cœur de Lune », vivant plébiscite  aux fondateurs de la cave surnommés les Chasseurs de lune.

Nous avons dégusté

     





Le crémant Grand Prestige 2017, issu de jolies parcelles de pinot blanc sur le plateau calcaire de Strangenberg. Il est élevé 4 ans sur lattes parce que  le temps fait beaucoup pour la qualité de ce vin effervescents. Dosé à 5 grammes de sucre résiduel, il s’affirme net et ciselé en bouche. Le nez exhale des senteurs de fleur blanche évoluant vers la brioche et le fruit rouge, signe distinctif de ce terroir. En bouche, on apprécie l’équilibre et la finesse de ce vin vif et long sur le palais. Associez-le avec un carpaccio de Saint Jacques, un turbot et même des fromages secs comme un vieux chèvre, un comté de 36 mois. 14,50 € la bouteille.

Le crémant Grand Prestige Rosé 2014, issu du pinot noir,  est à 8 grammes de sucre résiduel. Ces bulles sont fines, sa couleur rosé, œil de perdrix. Son nez de  fruits rouges (framboise, cerise) explose en bouche. Servez-le  avec des gambas, saumon fumé, miroir au cassis, mousse de framboise… 15 € la bouteille.

 

Et encore

Le crémant Extra Brut, superbe, 3 grammes de sucre, nez de fleur blanche et de noisette grillée. Attaque sur la fleur qui évolue vers une finale élégante. Avec des fruits de mer. 10 €.



Le crémant Brut Cœur de Lune, affiche 6 gramme de sucre résiduel, fines bulles, fleurs blanches et fruits jaunes au nez, palais vif et équilibré. A service en apéritif avec des gougères, des toasts de tarama. 10 €.

 

13 Nov
2022
Un Fitou entre élégance et tension

            Connaissez-vous cette appellation ? Non, et pourtant le Fitou fut la première Appellation d’Origine Contrôlée reconnue au sortir de la guerre en 1948. Focus sur ce vin de l’Aude.

            Que des vins rouges pour cette AOC qui compte un terroir de plus de 2000 hectares, regroupant 215 producteurs, 3 caves coopératives et 35 caves particulières, située sur neuf communes de l’Aude entre Cascastel des Corbières, Caves, Fitou, La Palme, Leucate, Paziols, Treilles, Tuchan et Villeneuve les Corbières. Les paysages sont parfumés et vallonnés, embaumant le thym et la garrigue. Du coup, les vins issus de ces terroirs, sont aussi variés que l’ambiance au dessus du sol !

 Un cépage roi

            Le carignan est le cépage le plus adapté à ce terroir très ensoleillé et venteux. Il produit des vins plutôt puissant, avec une certaine densité. Il est parfois associé au grenache noir et à la syrah.

            La robe est couleur grenat, presque noir avec des reflets violine dans sa jeunesse.

            Le nez exhale de prime abord, des arômes de groseille, framboise, fraise et aussi des fruits noirs comme le cassis, la mûre. Puis le nez évolue vers des notes poivrée, épicées allant vers un côté grillé, voire fumé de la barrique.

           Au palais, souplesse de l’attaque qui devient dense et tendue. Les tannins peuvent être ferme pour les jeunes millésimes, sachant ainsi tenir le vin dans le temps. Les grandes années pourront exprimer tout leur potentiel au bout de 5 à 10 ans.

Comment le conserver, le servir

          Dans une  cave à vin, un  Fitou sera très à son aise dans une   cave entre 13 et 16°C, bien ventilée et humidifiée. Ainsi, les années assoupliront-elles doucettement ses tannins serrés.

         Les Fitous jeunes, élevés en futs de chêne, gagneront à passer un moment en carafe pour s’épanouir parfaitement. Les vins vieux seront décantés.  Servez un Fitou à 16°C , c’est à cette température qu’il est le meilleur ! Vous l’accompagnerez avantageusement  d’une daube de sanglier, un ragout de mouton, un gigot d’agneau ou même une viande blanche.

    Un fitou signé Nouvelles avec un saucisson persillé

      Ce château de Nouvelles, Gabrielle 2019, est issu des cépages carignan, grenache noir et syrah. Sa robe rubis sombre et ses arômes de framboise et fraise évoluant vers le pruneaux et les épices s’accorderont à merveille avec un  saucisson pistaché à la lyonnaise. Sa bouche épanouie, une souplesse certaine en bouche rejoindront la saveur épicée et fine du saucisson. Servez-le entre 16 et 17°C avec les rondelles de cette charcuterie réputée déposées sur un lit de pommes de terre agrémentées de persil. Une sauce très moutardée à base d’échalotes  relevera l’ensemble.


 Château de nouvelles, Gabrielle 2019, 17,50 euros, Jean-Rémy Daurat, 11350 Tuchan, contact@chateaudenouvelles.fr