Tourisme & Gastronomie (voyage, Hotels, vins, restos…)

10 Fév
2020
La brioche tressée ou babka fait fureur à Paris

     Passé la porte de cette nouvelle boulangerie bien nommée Babka Zana, les arômes de beurre, miel, épices, brioche vous agressent avec bonheur, vous réjouissant le nez et les papilles ! Il n’est que de succomber.
      Sarah et Emmanuel Murat ont choisi la babka comme fil conducteur de leur gourmandise, ils la déclinent en quatre parfums, pistache d’Iran et de Turquie-fleur d’oranger, chocolat-noisette apprêtée d’après la pâte à tartiner de A La Mère de Famille, halva-citron et enfin cannelle-muscovado. Et on ne sait la quelle choisir ! Le problème : toutes les goûter en individuel, cake ou pie ?

Autre spécialité levantine : joli comme un cœur, les mini-croissants au chocolat ou Rugelach sont terriblement addictifs, l’un appelle un autre !

Des sandwiches tendres comme la rosée

Avant le sucré, si vous décidez de déjeuner sur place, laissez-vous tenter par les diverses variétés de sandwiches. Ils sont concoctés avec du pain traditionnel méditerranéen, fait sur place et cuit devant vous dans un grand four. On les appelle les Borekas, la Hallah et le Jérusalem Bagel.
Bref, l’endroit est à découvrir vitement, situé rue Condorcet sur la route de la basilique de Montmartre !

Babka Zana, 65 rue Condorcet 75009 Paris.

 

28 Déc
2019
Un champagne comme du cristal !

                Issu d’un terroir réputé pour la qualité de ces vins de champagne, la Côte des Bar, ce champagne signé Chassenay d’Arce producteur majeur, réjouira le palais des gourmets connaisseurs. Une occasion d’ouvrir quelques flacons pour quitter 2019 et commencer la nouvelle année, olé !

             Le pinot blanc, cépage plutôt rare planté au cœur de la vallée d’Arce il y a plus d’une cinquantaine d’années, est le seul utilisé pour cette cuvée élaborée parce que l’année était exceptionnelle en 2009. Dix ans pour être vinifié avec amour par les vignerons. Extra brut avec 3 gr de sucre, ce vin aux bulles fines à la robe légèrement dorée qui laisse passer quelques reflets argentés, dégage des arômes de pomme granny et de poire, d’amande et de brioche beurrée. En bouche, la première gorgée, tout en fraicheur, laisse place à une rondeur et une générosité douce, équilibrée. La finale donne sur l’agrume confit et la noisette fraiche.      Du reste, voilà ce que Brice Bécard oenologue, en dit : « le pinot blanc a toujours un caractère à la fois rond et tendu, gras, sphérique, assez dense jusqu’au milieu de bouche où la minéralité et des notes iodées, associées à une juste fraicheur interviennent et tempèrent la matière charnue et généreuse, affinent et étirent la fin de bouche ».
Ce champagne élégantissime, vif et net en bouche loin de de toute acidité, sera délicieux avec un homard tiède, des huitres cuisinées, un poisson noble, un gratin de fruits de mer ou une mousse de fruits. Servez-le entre 9 et 11°C.

Pinot blanc extra brut 2009, 45 €, chez les cavistes comme Repaire de Bacchus