Archives annuelles : 2020

29 Mai
2020
Joie du déconfinement !

 Un champagne ciselé, un sauternes magnifique de finesse, un saint emilion de belle envergure…il faut au moins cela pour sortir de son confinement avec bonne humeur !

        Un sauternes, à la fois moelleux et fin, un bordeaux blanc sec vif et minéral, un sauternes Premier Grand Cru Classé voici trois vins de la maison Sigalas Rabaud à déguster avec bonheur !  Cette Maison, terre de Rabaud,  originaire du XVII e siècle, fut acquise  en 1863 par Henri de Sigalas, dont le fils vendit en majorité  quarante ans plus tard, gardant une pépite sise sur une croupe graveleuse, le « bijou de Sigalas ». Ces 14 hectares actuels sont la propriété de la famille Lambert des Granges, héritière du Château Sigalas Rabaud.

  Goûtons le Lieutenant  de Sigalas, un Sauternes 2016, des arômes de fruits frais, citron et abricot, qui se retrouvent en bouche : une attaque vive, une grande fraicheur et douceur alliées pour servir un apéritif composé de bouchées marines, œufs de saumon ou même foie gras.

      Suivi d’un bordeaux blanc sec, à la robe dorée, au nez  de fleurs blanches et d’agrume, qui offre une bouche vive et fraiche, à la fois puissante et minérale, à finale complexe. Une gorgée de ce vin valorisera un saumon mariné, à la betterave au yaourt citronné, parfumé à l’estragon et à l’huile verte !

En finale, le Château Sigalas Rabaud Sauternes 2016, au nez expressif d’ananas, pomme Granny, pêche blanche,  présente un vin tendu, dont la puissance se prolonge longtemps sur le palais. Dégustez-le avec plaisir, à 10°C  avec un dessert au chocolat noir, l’un valorisant l’autre et réciproquement !

 

 

 

 

 

 

 

Côté rouge !

           En mai 2014, Sylvie Cazes et ses enfants acquièrent  Château Chauvin, une jolie propriété de 15 hectares située sur l’appellation Saint-Emilion, à un jet de pierre de l’AOC Pomerol. Sur un terroir argilo-sableux, le vignoble s’étend d’un seul tenant, planté surtout de merlot (75%), puis de 20% de cabernet franc et de 5% de cabernet-sauvignon.

Chance de déguster plusieurs cuvées !

 Le château Chauvin 2009 dégusté avec des ravioles sautées à la truffe, crème de champignons shitakés, donne toute sa mesure : robe grenat, nez complexe de fruits noirs comme cassis, mûres…, bouche puissante mais fondue, épices douces, fruits compotés. A déguster à température.

 

 

 

 

Le millésime 2015 marqué aujourd’hui par la fraicheur, avec une bouche de fruits rouges tendue, se savoure sans se faire prier. Il pourra exprimer tout son potentiel dans quelques temps.

Avec la mimolette vieille et le Saint-Nectaire, la Folie de Chauvin 2015, robe rubis, nez de violette et de framboise, bouche à la fois soyeuse  et fraiche, avec une déjà belle longueur en bouche, rejoint avec bonheur le fromage fort en saveur.

 

 

 

 

        Ayala, fameuse maison de Champagne , a été créée en 1860 à Aÿ au cœur de la Champagne. Elle s’est spécialisée dans l’élaboration de champagne faiblement dosé, pour notre grand bonheur.

 

 

       Celui-ci, la cuvée Brut Nature, marquée zéro dosage, issu à 40% des cépages chardonnay et pinot noir et 20% du pinot meunier, est vieilli sur lies pendant 4 ans. Résultat : une robe dorée à reflet argent, des arômes de citron et pamplemousse, une belle fraicheur en bouche, une pureté sans acidité ! Le côté minéral de ce vin de champagne rejoint la note saline lui conférant complexité, netteté et élégance.  Sa longueur sur le palais est propice à l’accompagnement de quelques huitres sorties de l’eau, une cuillérée en nacre, of course, de caviar sur un blinis et même un lichette de foie gras sur toast de pain de campagne grillé ! Bonheur.

Ayala, Cuve Brut Nature, 36 € chez les cavistes.

Le Lieutenant de Sigalas Sauternes 2016, 21€

La Sémillante de Sigalas Bordeaux blanc sec 2016, 20 €

Château Sigalas Rabaud, premier Cru Classé de Sauternes 2016, 39 €

Château Chauvin Saint Emilion Grand Cru classé 2009, 48 €

Château Chauvin Saint Emilion Grand Cru classé 2015

Folie de Chauvin, Saint Emilion Grand Cru 2015, 20€