7 Nov
2021
Bonheur d’un bon pain !


             Que voilà un joli livre aussi appétissant dans ces photos que dans ces recettes. Il donne tellement envie de réaliser une tourte au seigle, une fougasse ou une baguette viennoise, qu’on s’y plonge dèréchef. L’école de cuisine Le Cordon Bleu, fameuse dans le monde entier, nous en donne les clés. Suivons le guide !

            Réputée et riche d’un patrimoine culinaire qu’on lui envie, l’école le Cordon bleu nous donne ici un vrai cours de boulangerie. A nous de suivre pas à pas les directives pour réaliser ces merveilles gustatives. Et ce n’est pas si compliqué.

             Du pain c’est de l’eau, de la farine, de la levure, de sel et du sucre. Parfois œufs, crème, lait ou beurre mais ce n’est pas une obligation. Après le volet de conseils bien précieux pour le choix des ingrédients, il faut lire les méthodes de préfermentation. Voyez-vous la différence entre levain-levure, poolish, levains liquides et durs ? Indispensables pour accélérer la fermentation, réduire le temps de pétrissage et d’apprêt, les levures en général confèrent au pain plus de goût et une bien meilleure conservation. Vous connaitrez leurs secrets grâce à cette belle école .

            Une fois la maitrise des grandes étapes de la fabrication du pain, pétrissage, façonnage, apprêt, lamage ou coup de lame, puis cuisson, à vous la mise en pratique. S’ouvre alors à votre fantaisie, la création d’une multitude de pains variés.  Baguette tradition, pain de meule, T 110, pain de campagne, pain intégral, tourte de sarrasin…la liste est longue et tous bien tentant !

Les viennoiseries

        Tellement bonnes faites à la maison, essayez pour vous en convaincre ! La pâte à brioche doit être maitrisée car la facilité à faire, le parfum magnifique, la saveur moelleuse en bouche…incomparable. Plus compliqué sur le papier, le croissant, dont la pâte demande plusieurs tours, exige un peu plus de temps, résultat magnifique !

       Et ensuite, brioche parisienne, brioche Nanterre, brioche vendéenne, brioche de Saint-Genix… et aussi kouglof, babka, stollen, panettone, pain au chocolat…Festival de douceurs que vous dégusterez avec un chocolat chaud, au coin du feu, cet hiver.
Invitez largement, vous en tirerez hommage mérité et amitié partagée !

 L’Ecole de la Boulangerie, 80 pains et viennoiseries, le Cordon Bleu, Larousse, 29,95 €

7 Oct
2021
OH CINQ SENS, allons-y !

Deux compères associés, gourmands et créateurs, Stéphane de Bergen et Laurent Probst,  à la recherche de la meilleure cuisson pour magnifier le produit, voilà qui promet le meilleur ! Le chef Christian Têtedoie les accompagne dans l’aventure !  Ils l’ont trouvé et développent, associés à de talentueux chefs étoilés, des spectacles culinaires multi-sensoriels. Le nom : Alpha et Oméga, deux modes de cuisson brevetés, unique au monde ! Qu’on se le dise ….

OH CINQ SENS, nouvelle marque entre arts de la table, cuisson et épicerie fut créée par des épicuriens pour des épicuriens. Nous avons eu la chance de tester  les deux appareils de cuisson tout à fait innovants, la Verrine de Cuisson ALPHA et l’Assiette de Cuisson OMEGA avec des alcools de cuisson, associés à une collection pour le flambage et la caramélisation. Une surprise et une joie délicieuse !

Mais, il en a fallu des essais, des ratages, des réussites plus ou moins, avant la parfaite mise au point des appareils !

 Ludique et délicieux

Parce que l’idée paraît faussement simple : cuire parfaitement à son goût, un produit, œuf, poisson, viande, légume…dans une assiette ou dans une verrine devant les amis réunis autour de la table ou  seul dans sa cuisine. Guidés par trois maitre mots, simplicité, saveur et convivialité, les deux acolytes ont mis au point cette cuisson particulière qui allie beauté des flammes, esthétisme du dressage, saveurs renforcées… Ainsi en moins de 6 minutes, la cuisson d’un œuf dans une verrine s’opère devant vous, après avoir mis la quantité de gel de cuisson, allumé la flamme, place au spectacle bluffant ! Magique.

Des recettes comme gambas marinés à l’huile de homard ou fondant mi-cuit au chocolat.. vous feront passer pour un excellent cuistot !

Omega, une assiette de cuisson originale

Grâce aux aromatiques, des alcools de cuisson élaborés sur mesure et parfumées au poivre noir, romarin, agrumes et poivre, thym ou piment, vous pourrez saisir directement à table en 4 à 6 minutes, vos saumon, tranche de gigot ou steak de bœuf. Cuisson accordée à votre goût ! Sans odeur, ni fumée, ni risque.

Stéphane de Bergen et Laurent Probst  proposent également une gamme de produits OH CINQ SENS pour flambage et caramélisation, toujours au service du goût et pour un spectacle sans fumée, ni résidu d’alcool.

Un chef comme partenaire

Arrivé dans l’aventure en 2020, Christian Têtedoie, chef étoile MOF et fondateur d’un Centre de Formation d’Apprentis dédié à la gastronomie, adhère avec enthousiasme au concept.  Il y voit un atout formidable aussi bien pour les professionnels que, peut-être un jour,  pour les clients des restaurants devenant ainsi acteur de leur repas. Ainsi a t’il mis au point des recettes proposées dans les livrets adaptées au mode de cuisson, dans la lignée fidèle de OH CINQ SENS.

Allez voir désormais le site ohcinqsens.fr, pour plus d’informations et la palette des produits.

Alpha : verrine de cuisson, made in France, vendue par 2 :

65 €, par 6 verrines :  180 €

Omega : assiette de cuisson en porcelaine de Limoges, avec brochette de cuisson en acier fabriquée à Thiers.
vendue par 2 : 65 € ou par 6 assiettes : 180€ .

8 Sep
2021
Villa du Temps Retrouvé, un endroit hors du temps à Cabourg !

       Cet été, il nous a été fort agréable de découvrir, grâce aux soins diligents d’une chère amie, un musée d’un genre très innovant, en plein Cabourg. Quand l’Art rencontre la Littérature, ils ont un tas de choses à se dire !  Cabourg respire toujours le parfum de Marcel Proust ! Même si celui-ci, souffrant d’asthme, n’en usait qu’avec parcimonie.  Coup d’oeil dans le passé : à partir de 1851, la Côte normande connait de grandes transformations.  Cabourg, petit port de pêche devient le centre d’un engouement parisien effréné : avenues tracées, aplanissement du paysage, édification de centaine de villas  de style varié tels que chaumière, maison à colombage, palais florentins, façade espagnoles, c’est loufoque et grand genre, magnifique d’imagination. On construit un casino , un palace…bref, la Belle Epoque triomphe, le Pays d’Auge n ‘en revient pas, le tout Paris se presse, entre mer et campagne, les peintres peignent, les industriels savourent les effluves marines, les cocottes minaudent… Et Marcel Proust débarque.

 Les séjours à Cabourg

  Entre 1907 et 1914, à plus de 30 ans, le grand écrivain passe l’été au Grand Hôtel.
Laissons  la parole à Gilles Martin-Chauffier : « Des séjours interminables : trois mois au moins. En octobre, quand l’établissement ferme, il faut carrément le chasser. De ses souvenirs sortiront Balbec, les jeunes-filles en fleurs, le garden-tennis, le golf, les duchesses sur la digue, les jolis chauffeurs de taxi…  Et Cabourg se glissera  dans l’Histoire par la « RNF » la plus belle porte  d’entrée de la littérature française. »

Quand la villa Bon Abri devient la villa du Temps Retrouvé

  La Ville de Cabourg, par son dynamique premier édile Tristan Duval, a voulu dédier cette superbe bâtisse à façade à parements en croisillons de brique ocre, jaune et beige,  à l’écrivain célèbre. Passée la porte de cette ravissante maison, la magie opère ; on plonge dans un bain subtil et proustien, composé de tableaux, de films, de meubles choisis…Un décor  non pas figé ou défraichi, mais rendu vivant  par ces animations originales et bien venues qui ponctuent la visite.  La circulation est libre, passionnante entre les pièces, on admire au passage une lettre de Proust, un tableau de Monet, Helleu ou Jacques-Emile Blanche, une sculpture de Rodin. Et même, en plein temps retrouvé, un smoking de Reynaldo Hahn, grand amour de Marcel Proust !

La technologie se mêle à l’histoire !

Ce musée vivant recèle bien des surprises, la technique se glissant partout dans des meubles ou des bibelots. Ainsi, déambule t’on, grâce au grand écran, pendant la Belle Epoque dans les rues, sur la plage,  devant les cafés.  Les amoureux de l’écrivain seront passionnés par les pages de manuscrits de Proust avec ratures et fouillis, numérisés sur un feuilletoir numérique qui permet d’agrandir et de déchiffrer son travail, à l’envi . Vrai pépite pour amateur !

Cette Villa, vraie machine à remonter le temps, est pensée pour varier son décor, ces 350 œuvres et objets seront renouvelés périodiquement. Une invite à venir , revenir, flaner, respirer un air du divin Marcel Proust.

Villa du Temps Retrouvé, 15 avenue Raymond Poincarré à Cabourg. Info : villadutemsretrouve.com