Archives du mot-clé Vin

10 Sep
2022
Château de la Jaubertie, un bergerac blanc magnifique !

              Une saveur épicée et longue en bouche, une fraicheur bienvenue en ce chaud mois de septembre, un vin blanc du bergeracois, d’où de belles alliances en perspective !

               Depuis 1973, le château de la Jaubertie, situé à une centaine de kilomètres de Bordeaux  appartient à la famille Ryman. Il tire son nom de la petite rivière  qui serpente à travers le domaine.  Le vignoble, sis sur un plateau argilo-calcaire au dessus de la vallée de la Dordogne, est travaillé depuis 2008, dans le respect de l’agriculture biologique.

 Cuvée Tradition blanc 2021

               Issu des cépages  à 80% sauvignon  et 20% sémillon, ce blanc sec affiche une robe or pâle, à reflets argentés. Son nez est complexe et fin, on reconnaît des senteurs d’estragon, de  citron, ananas et fruits de la passion. Sur le palais, se retrouve la saveur fruitée  des agrumes et coing avec une finale un peu épicée de poivre blanc.

              Vous le servirez entre 10 et 12°C , avec plaisir aussi bien sur de beaux poissons nobles en sauce  comme sur des huitres vives ou des Saint-Jacques au pamplemousse. Et encore une blanquette de la mer, des copeaux de parmesan sec ou un vieux comté.

Tradition blanc, Château de la Jaubertie, sauvignon blanc  3021, Prix départ château 7,90 euros

1 Sep
2022
Foire aux vins 2022: des trouvailles à savourer

      Quelques pépites, à déguster déréchef à la rentrée ou à oublier dans sa cave, nous sont proposées cette année, lors des Foire aux Vins. De belles opportunités !
Faites-en provision pour recevoir tout l’hiver.

Carrefour 14 septembre au 30 octobre 

Nous ont séduit les papilles.

     Le ménetou-salon 2021 Antoine de la Farge Montée des Loges, 11,95 €,

Parfum de fleurs blanches au nez, une bouche minérale avec un accent agrume et une finale tendue, ce vin vif s’accordera à merveille avec des gambas sautées, un chèvre sec, une tarte au citron peu sucrée.

       Un bourgueil 2021, Le Rocher de mon Grand-Père, AB, 6,95€.

Une robe rubis, des parfums de groseilles et fraises des bois, une bouche sur le fruit, avec des tanins arrondis, une belle longueur. A marier à gratin de légumes, cochonailles, fromages de terroir.

 

       Un saint-estéphe 2008, château Coutelin-Merville 2008, 13,50€

De son millésime, on tire un vin à jus sombre, presque noir, des arômes de cassis et mûrs sur-muris, au palais une belle souplesse et une parfaite maturité. A déguster avec un faisan rôti, une cuisse de chevreuil…

 

 


Un champagne, Charles Lafitte 1er cru, 15,90€

      Des notes florales et d’amandes fraiches au nez, une attaque vive sur le palais avec des saveurs d’abricots et de pêches jaunes signent un champagne fin et équilibré à déguster avec des bouchées marines, un toasts de foie gras…

 

Chez Intermarché, du 6 au 25 septembre

 

 

 

Un Alsace sylvaner Vieilles Vignes, Hauts de Haulier blanc sec 2021,4,15 €

Une robe soutenue, des arômes de fruits blancs, ce sylvaner conserve une belle tension, une certaine fraicheur et s’appréciera sur une sole en sauce, des huitres à la crème.

 

 

     Un brouilly rouge, le marquis de la Chaize 2020, 7,90€

un jus sombre, tirant presque sur le violet, des senteurs de fruits rouges, une bouche suave, longue, un vin qui sera délicieux avec pâté en croûte, terrines, viandes froides.

     Un haut-médoc château Bernadotte 2018, 8,90€

Un nez complexe et sur le fruit rouge en même temps, au palais un rappel des arômes, persistants, mûrs qui se prolongent un moment. A associer à un filet de boeuf, un cuissot de chevreuil…

24 Août
2022
Château de France, du beau, du bon, du vrai !

             Depuis 1971, Château de France, situé en AOC Pessac-Leognan est propriété de la famille Thomassin. Un domaine de 40 hectares qui soigne ses vignes et élève ses vins avec passion et méthode.   


            Quand 36 hectares sont consacrés au merlot et au cabernet-sauvignon pour un vin rouge complexe et réputé, 4 hectares servent un vin blanc issu des cépages sémillon et sauvignon. Typique de ce terroir des Graves, un sol pauvre d’argile, de sable et une parcelle tout à fait singulière nommée « coquillat » truffée de fossiles datés de 19 millions d’années. Un micro-climat bien délimité renforce cette spécificité des Graves.

               L’appellation Pessac-Leognan a été décrétée en 1987 sur cette terre « las Grabas de Bourdeus » ou les Graves de Bordeaux, connus avant même l’appellation Médoc, produisent un vin fameux dans le monde entier, une production moyenne de Château de France de 195 000 bouteilles.

Arnaud Thomassin a repris de domaine en 1994

          Situé à 15 kilomètres au sud de Bordeaux, sur de hauts coteaux de la terrasse de Léognan, le vignoble du Château de France domine la région. Arnaud Thomassin y œuvre depuis 1994, orientant le vignoble, par des travaux en vert et une série de mesures adaptées, vers une exigence environnementale hautement qualitative. Résultat, il voit sa certification HVE acquise dés 2018, confirmation de l’engagement de la propriété et des salariés au sujet de l’environnement. Quelques mois plus tard, des ruches sont installées dans le vignoble, signe du fort accent mis sur la biodiversité

Variété des vins

Parmi les différents vins du domaine, notons

    Chateau de France à 54% cabernet-sauvignon et 46% merlot, un vin de longue garde, à robe rouge rubis, nez de cerise et cassis, bouche réglissée aux tannins mûrs et fins, d’une belle longueur en bouche avec des notes fumées en finale. A déguster à température avec un filet de bœuf en croûte, un foie gras chaud aux figues, une soupe de fruits rouges.

   

   Le Bec en Sabot du nom d’un oiseau rare des marais à papyrus d’Afrique de l’Est : 60% Cabernet-sauvignon, 40% merlot, un vin couleur rouge clair, aux arômes de framboise et groseille, aux saveurs de fruits rouges, d’un bel équilibre en bouche. Vous l’apprécierez à température, avec un magret de canard et même un saumon en sauce et un sorbet cassis.

 

     

 Chateau Coquillas rouge, à 50% cabernet-sauvignon et 50% merlot, sa robe est grenat sombre, ses arômes de fruits noirs comme myrtille et mûre. Sur le palais, on retrouve la saveur de fruits noirs avec un accent poivré et une finale minérale. Servez-le avec des grillades variées, un cuissot de chevreuil, un rôti de biche, des fromages de terroir…

 

         Château de France blanc, à 80% sauvignon et 20% sémillon, ce vin à la robe dorée, aux arômes de fruits à noyau tels que pêche et abricot, sur le palais une belle intensité et un joli équilibre entre gras et acide, une touche poivrée en finale. Cette tension en bouche valorisera une dorade royale au fenouil, une lotte ou même un simple maquereau à chair forte. A essayer aussi, bien frais, avec des chèvres secs ou un vieux comté.

 

Château Coquillas blanc, très différent ce vin à robe brillante, exhale un nez de poire et de lychee, un peu miellé. Sur le palais, gras et fraîcheur se rejoignent avec une belle intensité pour servir un repas de fin d’été composé de poissons froids, tian de légumes, plateau de fromages, tarte aux fruits…