Archives du mot-clé Livre

30 Mar
2020
Cuisine facile mais délicieuse !

Chaque double page comprend, à gauche la façon de faire,  et à droite le résultat de la recette. Et le résultat est fameux, suivez le guide !

    C’est la mode. On indique le déroulé de la recette comme un signe de piste ou une bande dessinée , c’est si simple que tout le monde même les plus incompétents y arrivent. Les plats sont tous issus de la bonne cuisine française.

Pas de texte sur plusieurs lignes, mais des images qu’on suit.

Vous avez dans l’ouvrage un vaste choix de cent recettes pour déguster toute l’année, selon les saisons.


Qu’on en juge !

Parmi les entrées, salade landaise, soupe de poulet aux légumes, gratinée à l’oignon, cake aux poivrons et à la mimolette nous ont séduit.


Parmi les viandes, nous avons aimé le pot au feu traditionnel, le rôti de veau farci aux herbes très parfumé, le cassoulet express ou les coquelets aux petits pois parmi tant d’autres…

Vous êtes plutôt poisson, essayez les soles meunières, le cabillaud sur fondue de poireaux, les Saint-Jacques gratinées ou les calamars en sauce au cognac, un régal !

Vous êtes végétarien, à vous les tartines aux poires et au roquefort, le feuilletées chèvre et miel, la ratatouille provençale ou la quiche sans pâte aux blettes.

Les becs sucrés, dégusteront à loisir le riz au lait, la crème brûlée, le pain d’épices, les madeleines au citron, le cannelé bordelais ou le far breton…

La bonne cuisine dans bla bla mijoté en France, Larousse 15,95 €

3 Déc
2019
Napoléon en Grand Atlas !

Que voici un bel ouvrage ! Facile à parcourir, riche de photos, clair dans les étapes de la vie du grand homme, avec des cartes ! Bref, les fanas de Bonaparte se régaleront.

          La forme est donc attrayante et très agréable. Voyons le fond ? La préface de Jean Tulard, un des grands spécialistes mondiaux du personnage, est de bon augure.

      « Tout part de Napoléon, tout arrive à Napoléon » explique Jean Tulard, ajoutant «  aucune affaire, même de médiocre importance, ne lui échappe, du prix du pain à Paris, à la traque des loups de province ». Et cet académicien des sciences morales et politiques d’enfoncer le clou :

« Après avoir lu cet ouvrage, rien de ce qui touche Napoléon ne vous sera désormais inconnu. »

     Et c’est vrai qu’on découvre ici, un portrait hautement complet de l’homme, du stratège, du militaire, du fondateur, du bâtisseur.

      Au fil des pages, chaque double éclairant l’ascension puis les facettes de Napoléon, s’éclaire le destin de cet homme hors norme qui par les armes, au long des victoires, va s’imposer naturellement. Mais ce général devenu empereur des Français et roi d’Italie n’est pas seulement un chef militaire fort d’une Grande Armée, c’est aussi un administrateur et un homme politique. Il crée la banque de France, le code civil, le code pénal.

 Passionné de sciences !

S’entoure d’une police puissante, de douaniers aguerris, contrôle strictement la presse, développe une noblesse d’Empire. Fasciné par les sciences et les techniques, il encourage les ingénieurs à creuser des canaux, construire des routes, aménager les ports… L’instruction comme outil politique, les progrès de la médecine, le secours des indigents par des bureaux de bienfaisance, les Invalides comme lieu de mémoire et de soins pour ses grognards…Napoléon participe aux développement de la France d’après la Révolution, sur tous les fronts, avec l’ère industrielle qui se profile bientôt.
Bref, ce livre est clair et brillant, chaque bataille bien décrite, il faut le lire sans attendre pour bien mesurer tout ce qu’on doit à Napoléon Bonaparte.

De Bonaparte à Napoléon, livre événement, Edition anniversaire : 250 ans de la naissance de l’empereur, Edition Atlas, chez Glénat, 35 €.

25 Nov
2019
Dans les bistrots, l’histoire de France !

C’est une plongée dans le passé à travers la vie dans les bistrots, contée ici par Pierrick Bourgault ! Un livre passionnant depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Un ouvrage qui fleure bon la bière, le café, le rouge de comptoir. Et des nourritures terrestres qui communiquent la chaleur de vivre entre congénères !


     « Vous saisirez l’histoire intime des peuples à travers les secrets des tavernes, estaminets et bistrots »  explique joliment l’auteur Pierrick Bourgault qui nous emmène en promenade à travers les siècles. Et l’on commence aux cavernes pour aller vers les tavernes ! Et l’on apprend qu’en Orient, les caravanes s’arrêtaient au caravansérail, lieu fortifié, où les voyageurs pouvaient se reposer, dormir, boire et manger tout en échangeant des marchandises dans la promiscuité des bêtes et des gens, dans l’odeur d’étable, feu de bois et cuisine… L’auteur, explorant toutes les civilisations, nous raconte que les Grecs anciens préconisaient l’accueil gratuit de l’étranger plutôt que l’hôtellerie payante. Les Romains aussi ouvraient généreusement leur maison : « et si un dieu se cachait derrière un étranger !? » Si ces mouvements avaient continué, peut-être n’y aurait-il jamais eu de bistrots ? S’interroge l’auteur !
Le plus ancien breuvage connu

    Date de -7000 avant notre ère, identifié en Chine, un mélange d’hydromel, de bière de riz et vin de fruits, dont du raisin. Car « tout liquide sucré laissé à l’air libre fermente et donne une boisson alcoolisée » nous explique Pierrick. Dans son passionnant récit, il nous apprend ainsi que les boissons fermentées sont psychotropes : elles modifient le comportement humain pour le meilleur et pour le pire!Il faut imaginer la perplexité des philosophes de l’Antiquité qui voient leurs proches devenir plus loquace, désinhibé, voire asocial, tomber dans le coma, et parfois, tragiquement s’endormir dans la mort…


Nous voyageons du Moyen Age mystique et voluptueux à la révolution des boissons, avec un tour par le café Procope, le plus ancien de Paris et du monde. Son astucieux propriétaire, sieur Francesco Procopio dei Coltelli, sicilien bon teint, a l’idée de proposer, outre l’âcre jus noir, le café, des vins capiteux, eaux-de-vie anisées, glaces aux fruits et aux fleurs, le tout servis dans des salons raffinés aux lustres de cristal, aux murs ornés de tapisseries..

    Bref, ce livre bourré d’anecdotes et d’histoires est d’une grande richesse. Fort bien écrit, le style le dispute au fond ! Il faut s’y plonger sans tarder pour s’amuser, se cultiver et briller en ville ou …au café ! Olé.

Bistroscope, l’histoire de France racontée de cafés en bistrots, Chronique Editions, 29 €, par Pierrick Bourgault