Archives du mot-clé Exposition

6 Déc
2016
Bernard Buffet, l’incompris au pinacle

Une exposition coup de poing, inclassable, fascinante et révélatrice d’un art original, unique. Bernard Buffet, controversé de son temps, voit, aujourd’hui, les passions s’apaiser et les esprits reconnaître le génie d’un artiste qui mérite largement sa réhabilitation.


16-horreur_de_la_guerre-lange_de_la_guerre_1954_huile_sur_toile_265x685cm_1 Le musée d’Art Moderne de Paris accueille magnifiquement une retrospective de l’oeuvre de Berard Buffet, peinte atypique, aujourd’hui salué par la critique.

Bernard Buffet, né en 1928, montre très vite un talent de peintre en étant reçu à 16 ans aux Beaux- Arts. Il ne cessera de peindre, se formant au Louvre dans cette période d’après-guerre, cherchant sa voix entre tradition dans la ligne de Gustave Courbet ou Utrillo et influence du mouvement de la Jeune Peinture aux tendances réalistes. A 19 ans, il est récompensé par le prix de la Critique pour sa toile « deux Hommes dans une chambre ».

mnpl35buffetateliercb_0

Son style unique et très original, met en oeuvre comme pour ces portraits, une palette réduite de couleur, camaïeu de gris, décor simplifié, personnage longilignes, graphiques..Son art systématique est reconnaissable entre tous : « Horreur de la guerre », un triptyque et vingt six aquarelles peints en 1954, thème ambitieux qui donne une portée universelle à son discours, est d’une grande expressivité. Parmi ses oeuvres, citons « Crucifixion » peint en 1946, tout en force et d’une grande puissance, thème du « Cirque »  en 1956: trapézistes, jongleurs, clowns, acrobates…déroutant par le côté triste, glacé, les visages fermés, les chairs blafardes.

36-les_ecorcheus-teete_deucorcheu_1964_huile_sur_toile_146x114cm_0

En février 1960, l’exposition « Oiseaux » à la galerie David et Garnier, offre à un public nombreux, succès de scandale, des peintures monumentales, réinterprétant de façon agressive le thème de Léda et le Cygne.

Aujourd’hui, la variété, l’abondance et la qualité des peintures signées Buffet sont sans conteste, de belle influence. Le parcours proposé reste chronologique, permettant de visualiser, de sentir l’évolution de l’artiste à travers les années. Posant la question de la figuration ou de l’abstraction après guerre, l’art de Bernard Buffet se réfère à la peinture d’histoire, prenant le parti pris du figuratif traité de façon austère, dur, parfois caricatural, unique en soi. Le grand public l’aime, le monde fermé de l’art le rejette, il navigue entre ses thèmes de prédilections : natures mortes, auto-portrait d’inspiration religieuse, allégorique ou littéraire.

annabel_0Bref, cet artiste méritait bien une réhabilitation en bonne et due forme, le musée d’Art Moderne lui rend hommage. Bien mérité.

Allez-y vite. Jusqu’au 26 février.

Bernard Buffet, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, 11 av Pt Wilson, 75016 Paris.

4 Oct
2016
Fantin-Latour , à fleur de peau.

Peintre du XIXe siècle, Henri Fantin-Latour (1836-1904) est à l’honneur au musée du Luxembourg. L’occasion d’admirer plus de 120 œuvres d’un artiste de grande sensibilité.

bd-coin-de-table

En 1982, le Grand Palais avait consacré une rétrospective des œuvres de Fantin-Latour, ici sont exposées les œuvres plus emblématiques, dîtes « d’imagination ».

Au fil des salles, le parcours suit la vie de l’artiste. Des œuvres de jeunesse, comme ces autoportraits précis et troublants réalisés entre 1850-60, on admire les tableaux de ses sœurs mises en scène en liseuses puis ces fameuses natures mortes peintes dans les années 1860 à 1870. Ainsi, la nature morte dite « de fiançailles » est magnifique de délicatesse, fraises et camélias précises à toucher, vase à la mode chinoise et composition équilibrée. Ce tableau fut offert par l’auteur à sa fiancée Victoria Dubourg rencontrée au Louvre en 1866 alors que tous deux copiaient pour apprendre, en bons élèves !

 

bd-anniversaire

Mais, Henri Fantin-Latour est bien connu pour ces portraits de groupe, fameux et historiquement si passionnants qui nous font voir les têtes de Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Elzéar Bonnier, Léon Valade, Emile Blémont, Jean Aicart, Ernest d’Hervilly, Camille Pelletan, peint en 1872. Comme Hommage à Delacroix, où il fait preuve d’originalité pour faire passer un message.

Les salles suivantes invitent à la découverte de ces natures mortes et portraits, que l’auteur qualifie lui-même « d’études d’après nature ». Elles font preuve d’une grande virtuosité et sens de l’observation de Fantin-Latour.

bd-fleurs-ete

Les dernières œuvres dans les années 90 signent des huiles dans une veine différente comme Lohengrin qui le place comme un des précurseurs du Symbolisme.

Cette exposition dense et bien mise en scène érige Fantin-Latour en véritable portraitiste de fleurs, et d’hommes Il nous laisse de magnifiques œuvres parfois un peu sombre mais d’une belle sensibilité.

Fantin-Latour, 14 septembre 2016-12 février 2017, Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard 75006 Paris.