Archives du mot-clé Art de la présentation

7 Oct
2021
OH CINQ SENS, allons-y !

Deux compères associés, gourmands et créateurs, Stéphane de Bergen et Laurent Probst,  à la recherche de la meilleure cuisson pour magnifier le produit, voilà qui promet le meilleur ! Le chef Christian Têtedoie les accompagne dans l’aventure !  Ils l’ont trouvé et développent, associés à de talentueux chefs étoilés, des spectacles culinaires multi-sensoriels. Le nom : Alpha et Oméga, deux modes de cuisson brevetés, unique au monde ! Qu’on se le dise ….

OH CINQ SENS, nouvelle marque entre arts de la table, cuisson et épicerie fut créée par des épicuriens pour des épicuriens. Nous avons eu la chance de tester  les deux appareils de cuisson tout à fait innovants, la Verrine de Cuisson ALPHA et l’Assiette de Cuisson OMEGA avec des alcools de cuisson, associés à une collection pour le flambage et la caramélisation. Une surprise et une joie délicieuse !

Mais, il en a fallu des essais, des ratages, des réussites plus ou moins, avant la parfaite mise au point des appareils !

 Ludique et délicieux

Parce que l’idée paraît faussement simple : cuire parfaitement à son goût, un produit, œuf, poisson, viande, légume…dans une assiette ou dans une verrine devant les amis réunis autour de la table ou  seul dans sa cuisine. Guidés par trois maitre mots, simplicité, saveur et convivialité, les deux acolytes ont mis au point cette cuisson particulière qui allie beauté des flammes, esthétisme du dressage, saveurs renforcées… Ainsi en moins de 6 minutes, la cuisson d’un œuf dans une verrine s’opère devant vous, après avoir mis la quantité de gel de cuisson, allumé la flamme, place au spectacle bluffant ! Magique.

Des recettes comme gambas marinés à l’huile de homard ou fondant mi-cuit au chocolat.. vous feront passer pour un excellent cuistot !

Omega, une assiette de cuisson originale

Grâce aux aromatiques, des alcools de cuisson élaborés sur mesure et parfumées au poivre noir, romarin, agrumes et poivre, thym ou piment, vous pourrez saisir directement à table en 4 à 6 minutes, vos saumon, tranche de gigot ou steak de bœuf. Cuisson accordée à votre goût ! Sans odeur, ni fumée, ni risque.

Stéphane de Bergen et Laurent Probst  proposent également une gamme de produits OH CINQ SENS pour flambage et caramélisation, toujours au service du goût et pour un spectacle sans fumée, ni résidu d’alcool.

Un chef comme partenaire

Arrivé dans l’aventure en 2020, Christian Têtedoie, chef étoile MOF et fondateur d’un Centre de Formation d’Apprentis dédié à la gastronomie, adhère avec enthousiasme au concept.  Il y voit un atout formidable aussi bien pour les professionnels que, peut-être un jour,  pour les clients des restaurants devenant ainsi acteur de leur repas. Ainsi a t’il mis au point des recettes proposées dans les livrets adaptées au mode de cuisson, dans la lignée fidèle de OH CINQ SENS.

Allez voir désormais le site ohcinqsens.fr, pour plus d’informations et la palette des produits.

Alpha : verrine de cuisson, made in France, vendue par 2 :

65 €, par 6 verrines :  180 €

Omega : assiette de cuisson en porcelaine de Limoges, avec brochette de cuisson en acier fabriquée à Thiers.
vendue par 2 : 65 € ou par 6 assiettes : 180€ .

25 Juin
2021
Des glaces raffinées, quel bonheur !

Ces bâtonnets au chocolat noir ou au lait mêlés aux fruits exotiques, à la vanille ou aux fruits secs dument sélectionnés, sont une merveille à découvrir très vite.


Il fait chaud partout en France, quoi de plus rafraichissant que de « siroter » une glace au parfum très novateur ! il faut  découvrir ces saveurs ou se mêle pistache-cassis au  chocolat au lait enrobé d’éclats d’amande ; ou la noisette le dispute au cœur de glace  caramel sel de Guérande, ou le sorbet framboise rejoint le chocolat noir et s’abandonne au cœur de sorbet fruits de la passion, ou encore le chocolat  au lait, glace vanille qui cache un cœur de mangue… tous ces goûts sont somptueux au palais !

Ces délices glacés sont le fruit du travail du maitre chocolatier Nicolas Cloiseau, MOF, arrivé en 2012 à la Maison du Chocolat où il  a pris les rênes de la création se livrant à mille recherches et réalisations. Ce passionné de chocolat fait montre d’un bel esprit de recherche innovante doublée d’un grand sens de la perfection. Ces deux qualités lui permettent de nous régaler sans cesse de chocolat aux associations surprenantes ou classiques et ici de se livrer à un vrai plongeon glacé grâce à ces bâtonnets givrés d’un goût nouveau !

On les trouvera dans toutes les boutiques Maison du Chocolat, 5,80 € le bâtonnet.

9 Juin
2021
La Cancoillotte, un fromage franc-comtois à découvrir

            Joie de découvrir en franche-Comté, une spécialité fromagère bien nommée Cancoillotte qui se déguste de mil façons : nature sur du pain de campagne, chaude sur des pâtes ou des pommes de terre, en gratin … Bref, laissez vous tenter !


           Ce fromage sent bon son terroir sans du tout exalter une forte odeur ! Il reste discret même si ces différentes variétés, au vin jaune, au piment d’Espelette, à l’ail des ours, au cumin…séduisent des amateurs friands de variétés. Léger, frais, parfumé délicatement, il faut absolument connaître la Cancoillotte. Au fait, comment est-il fabriquer ?

         Du lait de vache écrémé sert de base à sa fabrication, par l’élaboration du metton. Ce metton, inconsommable en l’état, mis à chauffer avec du beurre est brassé par le maitre-fromager. La fermentation intervient, le mélange se solidifie, la Cancoillotte apparaît. Sa pâte liquide et onctueuse se conserve au frais plusieurs semaines. Ce fromage d’un genre particulier sera commercialisé dés le XIX e siècle à Paris.

Un peu d’histoire

Les origines de la Cancoillotte sont peu connues, peut-être il y a 2000 ans, d’après quelques écrits romains, elle apparait en Franche-Comté appelée alors la Séquanie. La Franche-Comté, partagée entre montagnes du Jura et plaine de la Saône, est ce riche terroir d’ou est issu d’un côté le Comté, de l’autre la Cancoillotte.

Fabrication du metton

Indispensable pour faire la Cancoillotte, le metton est issu du lait écrémé et ensemencé qui est chauffé pour coaguler. Le metton se présente sous forme d’une pâte granuleuse, dure et odorante, obtenue par pressurage. Il est alors émietté et fondu avec un peu de beurre, de l’eau et des aromates comme vin jaune, échalote, piment d’Espelette…Bien mélangée, la préparation est homogène, on peut ensuite la conditionnée.

Le marché de la Cancoillotte

400 producteurs de lait et 17 fabricants, réunis au sein de l’Association pour la promotion de la Cancoillotte créée en 2013, en élaborent ainsi 5 000 tonnes par an. 72% de la consommation est dégustée sur place, en région Est et Centre, le reste, 28%, est consommée à Paris et ailleurs en France.

Des qualités nutritionnelles reconnues

La Cancoillotte est un fromage très léger avec 8% seulement de matières grasses, sans cholestérol. Source de calcium, il contient des protéines, vitamines, magnesium, potassium, phosphore, iode.. 

Nous avons aimé la Cancoillotte de Didier Humbert, fermier à Bougnon, prés de Vesoul, suave, doucement odorante, délicate. Depuis 15 ans, il fabrique le fromage, avec le lait de ses 130 vaches laitières, surtout des Montbéliardes. Chaque semaine 300 à 400 kg de Cancoillotte, nature ou aromatisé au savagnin, ail, cumin..sortent des cuves Humbert . Ferme des Chansereaux, dhumbert@earl-chansereaux.fr,

  • Et aussi la Cancoillette signée Fleuron des Gourmets à Clerval, celle de la Fromagerie Badoz à Pontarlier www.fromagerie-badoz.com 

Pour recettes ou infos : contact@cancoillotte.info