12 Avr
2021
Langlois, une Maison fameuse depuis des générations

              Situé au cœur du Val de Loire entre Saumur et Sancerre, le domaine Langlois-Chateau exploite 95 ha de vignes et produit crémant, chablis, sancerre…

                       Le vignoble de la Maison possède la certification Terra Vitis, soit la preuve d’une agriculture raisonnée. Depuis 2020, 30 ha sont reconnus « agriculture biologique » se répartissant entre le Saumurois et Saumur Champigny.

               La gamme des crémants, connue depuis fort longtemps, fait  en partie, la réputation de la Maison. Des crémants secs ou d’avantage dosés, rosés ou blancs…chaque style trouve son amateur !

 Crémant Langois brut rosé

                    Celui-ci, composé à 70% de cabernet et 30% de pinot noir, offre une jolie robe saumonée et brillante. La bulle est fine, persistante sur la paroi de la flûte. Au nez, vous serez séduit par les arômes de fruits rouges (pêche de vigne, framboises à belle maturité…). Parfum fruité que l’on retrouve sur les papilles. Après l’attaque vive et fraiche, la saveur persiste en bouche avec un certain équilibre entre fraicheur et structure. Ce vin élégant et d’une belle longueur  est une trouvaille à l’apéritif avec des toasts d’oeufs de saumon, des débris de chèvre sec, des framboises mêlées de lamelles fines de jambon de pays. Servez-le entre 9 et 10°C  avec un rouget fort en goût et plus original, un steak tartare à peine assaisonné. Les desserts du genre sorbet fruits rouges, tarte aux fraises lui conviendront à merveille !

          Domaine Langlois-Chateau, rue Léopold Palustre, 49400 Saumur, tel : 02 41 40 21 40

6 Avr
2021
Un reuilly blanc du domaine Denis Jamain

        De cette petite appellation de moins de 300 hectares, l’AOC Reuilly, sortent des vins blanc, rouge et rosé, friands, généreux et plein de sève qu’il s’agit de découvrir rapidement !           Selon la tradition, les premiers vignobles du Reuilly furent confiés au VIIe siècle par le roi Dagobert aux moines de l’abbaye royale de Saint Denis. De cette région viticole du Centre, le vignoble de la Loire produit, entre autres,  un Reuilly blanc  reconnu en 1937  comme AOC. Il est issu uniquement du cépage sauvignon blanc. Les communes de Lazenay, Lury sur Arnon, Preuilly, Diou et Chery, bénéficiant d’un climat océanique et de sols de galets siliceux, limon sableux, grès et calcaire,  produisent ce vin  blanc sec, apprécié pour sa saveur et sa complexité.

Le domaine Denis Jamain

      Le domaine de Reuilly a été créé  en 1935, quand le grand-père maternel de Denis Jamain, Camille Rousseau, planta à Reuilly les premiers ceps de sauvignon blanc. Dans les années  90, Denis Jamain reprend la direction du domaine et l’agrandit de parcelles  sur la commune de Reuilly. Evolution naturelle, après avoir conduit la vigne en lutte raisonnée pendant plusieurs années, l’heureux propriétaire la convertit  en 2007 en agriculture biologique puis en biodynamie en 2011. Le domaine comprend quatre lieux-dits principaux appelés les Coignons, les Pierres Plates, les Chatillons, les Conges sur lesquels sont plantés 14 ha de sauvignon blanc, 5 ha de pinot noir et 4 ha de pinot gris.

Les Fossiles

       Les Fossiles, un joli nom très évocateur pour le blanc signé Denis Jamain certifié en agriculture biologique. Il est issu d’une parcelle de 3 ha sur le coteaux des Pierres Plates, sur un sol argilo-calcaire Kimmérigien. Résultat : une couleur claire doucement dorée, un nez de fleurs blanches et de pamplemousse  à la touche légèrement mentholée. En bouche, l’attaque est fraiche, sur une saveur agrume puis  elle évolue  vers une touche de mangue. L’impression générale est à la complexité avec un côté minérale teinté de salinité. Une certaine concentration en bouche qui signe un vin à la fois sur la puissance et la fraicheur. Vous le dégusterez  à l’apéritif avec des bouchées salines, des débris de parmesan … Avec une aile de raie, des rougets tout frais, des huitres ou même une viande blanche  généreusement crémée.
Bref, un vin à partager pour faire connaître cette appellation trop discrète et faire plus d’un heureux !

       « Les Fossiles » 2020, produit par Denis Jamain, 13,50 € la bouteille par  carton de 6.
Denis Jamain – Propriétaire 06 08 25 11 18  denis-jamain@wanadoo.fr

Domaine de Reuilly – Villa Camille- 20 route d’Issoudun- 36260 Reuilly- France – 
http://www.denis-jamain.com/

Et sur: https://fr-fr.facebook.com/domainedenisjamain/

‍‍ ‍ ‍‍‍‍‍

15 Mar
2021
La permaculture, quelle trouvaille !

        Petite surface, balcon, jardin de curé… tout est possible pour fleurir et embellir votre environnement avec  cette technique de culture qui séduit de plus en plus d’amateurs. La permaculture pour tous !

 

       Un guide  sur la permaculture aussi lumineux que facile et pédagogique, grâce à l’auteur Philippe Chavanne à l’écrit parfait et simplifié ! Il suffit de suivre et tout paraît limpide tant cet ouvrage clair et simple dans sa forme comme dans sa présentation agrémentée de photos affriolantes de  verdure, fleurs et fruits.

     Tout commence par un historique de la permaculture qui n’est pas qu’une technique mais aussi « une manière positive, éthique et durable d’envisager le monde » relate l’auteur. Dans les années 1930, un  économiste et géographe , Joseph Russel Smith publie un livre qui fera date «  Culture d’arbres, une agriculture permanente ». Il se base sur son expérience et son observation de la nature au gré des saisons, expérimentant divers système de culture dont des systèmes mixtes mêlant arbres et cultures sous leur ombrage.

Douze principes de base

      Et l’auteur de dérouler tous les principes qui régissent la permaculture : observation, collecte de l’énergie, obtenir des résultats, utiliser les ressources et services renouvelables…

Le tout sans engrais ni pesticides de synthèse.

       La permaculture est basée sur la réflexion et cela est passionnant: observer et agir avec en tête l’idée que tout est lié dans la nature. Ainsi, ne pas violenter la terre  avec des bêchages intensifs, au contraire travailler le sol avec souplesse  et légèreté.

      Une des régles édictées qui fera bien plaisir aux paresseux : «  travailler le sol un minimum et laisser faire la nature ».   L’auteur insiste également sur la biodiversité favorisée par l’apport tellement bénéfique des animaux. En associant vies végétales et vies animales, la nature s’en trouve beaucoup mieux !

Bref, cet ouvrage est une vraie mine d’informations pour réussir son jardin en permaculture.

Je m’initie à la permacultuee, spéciale balcons et petits jardins, guide visuel, par Philippe Chavanne, Editions Leduc, 20  euros.